Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Le marché des salles de sport

Mis à jour le 15 Novembre 2022
gestion-dinstallation-sportive
Accueil Idées business Ouvrir une salle de sport : le guide complet

Créez votre business plan gratuitement

Créer un business plan

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences
  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion
Spécificités
  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l''emplacement
  • Intensité de la concurrence
Vie privée
  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Contexte

Le marché des salles de sport et de remise en forme a été très dynamique ces dernières années. Avec six millions de Français qui détiennent un abonnement dans une salle de sport, la France est le troisième marché européen du fitness en Europe après l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Plusieurs facteurs ont favorisé le secteur :

  • la préoccupation croissante des consommateurs pour leur santé (campagnes de sensibilisation menées par les pouvoirs publics notamment),

  • le développement des concepts low cost qui permettent de capter une nouvelle clientèle,

  • l'adaptation des offres aux contraintes de temps (très larges amplitudes horaires des salles, circuits training sur 30 minutes, etc.).

Toutefois, ce dynamisme a attisé les convoitises des réseaux sous enseigne qui se sont développés à un rythme très rapide, conduisant à une saturation de l'offre dans de nombreuses zones. Par ailleurs, le succès des concepts low cost a entraîné une déflation des tarifs des centres de fitness alors que les professionnels devaient continuer à investir régulièrement pour rester attractifs (renouvellement des équipements notamment). Par ailleurs, les pressions concurrentielles ont été accentuées par l'essor du home fitness (favorisé par les plateformes de mises en relation avec des coachs personnels ainsi que les applications de fitness qui proposent du coaching virtuel) et la pratique en extérieur (urban training).

Dans ce contexte, les professionnels du secteur ont développé des concepts et services novateurs (hyperspécialisation, coaching personnalisé, activités en plein air, intégration des objets connectés pour suivre les performances, etc.) et construit une image de marque forte (animation de communauté d'usagers sur les réseaux sociaux notamment).

Tendances

Alors que son chiffre d'affaires en valeur a reculé de près de 25% en 2020, le marché de la remise en forme est resté durement touché par la crise sanitaire en 2021 (baisse du chiffre d'affaires en valeur de 27% sur un an). La mise en place du pass sanitaire à l'entrée des salles de sport a entrainé une chute de la fréquentation des établissements (effondrement des abonnements) alors que le niveau des charges fixes reste élevé (loyers importants, amortissement des équipements sportifs). Malgré la levée des restrictions sanitaires en mars 2022, la clientèle peine à revenir.

Dans ce contexte, les professionnels doivent se réinventer pour s'adapter aux contraintes sanitaires mais aussi aux évolutions de la pratique sportive qui s'inscriront dans la durée : mise en place de cours à distance (live, vidéos à la demande), offre de cours en extérieur, réservation de créneaux horaires en salle, etc.

L’accélération de la digitalisation du secteur contribuera à l’évolution du modèle économique du secteur au profit du phygital.

L'organisation du marché

  • Les clubs sous enseignes (L'Orange Bleue, Keep Cool, L'Appart Fitness, Curves, etc.) : la franchise est très représentée sur le marché du fitness. Elle permet de bénéficier d'une forte notoriété et de s'appuyer sur un concept éprouvé. Les concepts low-cost sont particulièrement développés.

  • Les clubs indépendants isolés : ils fidélisent généralement une clientèle d'habitués mais subissent de plein fouet la concurrence des associations sportives et des réseaux sous-enseignes.

(1) Source : Insee, démographie des entreprises et des établissements 2019 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprises au 31 décembre 2019, Activités des centres de culture physique.

(2) Source : Insee, Esane, Activités des centres de culture physique.

(3) Source : Insee, Indice de chiffre d'affaires base 2015, Activités des centres de culture physique.

Article mis en ligne le 15 Novembre 2022