Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Comment devenir photographe ?

Mis à jour le 22 Septembre 2022
photographe
Accueil Idées business Le marché de la photographie

Créez votre business plan gratuitement

Créer un business plan

La photographie est un métier d’art et de passion. Entre aimer prendre des photos et devenir photographe professionnel, la différence est importante. Avant de transformer votre passion en métier, découvrez toutes les infos indispensables pour devenir photographe et surtout pour réussir !

Devenir photographe avec ou sans diplôme

Aucun diplôme n’est nécessaire pour se lancer dans la photographie. Toutefois, il existe de nombreuses formations qui peuvent se révéler utiles :

  • Bac pro photographie,

  • BTS photographie ou BTS métiers de l’image,

  • Bachelor de l’École de l’image des Gobelins,

  • Bac + 5 de l’ENSP (École nationale supérieure de la photographie) ou l’ENS Louis Lumière.

👀 Ajoutons à cela de nombreuses formations privées qui forment aux métiers de la photographie. Attention, toutes les formations ne se valent pas. Avant de choisir une formation professionnelle de photographie, vérifiez le contenu, les avis et la réputation de l’organisme.

Aujourd’hui, pour devenir photographe professionnel, il faut non seulement des compétences artistiques mais aussi techniques : luminosité, cadrage, contraste, retouche des photos.

Le développement de la photo numérique a rendu le métier plus accessible mais aussi plus technologique.

Quel photographe devenir ?

Rêvez-vous de devenir photographe de presse ou photographe de guerre pour parcourir le monde ? Souhaitez-vous réaliser des portraits ou des photos de mariage ? Pourquoi ne pas être photographe culinaire ou réaliser des shootings photo de produits pour les marques ? Photographe d’art ou photographe de mode, photographe scolaire ou photographe de bébés, il existe mille et une façons d’exercer le métier de photographe.

Le ministère de la Culture estime à 25 000 le nombre de photographes indépendants. Faut-il se spécialiser pour réussir comme photographe ? Pour être le meilleur et pour attirer les clients, une spécialisation est sans doute nécessaire. Plus vous travaillez dans un domaine, plus vous étoffez votre book, plus vous suscitez la confiance de prospects.

😲 Quel avenir pour le photographe ? Des intelligences artificielles comme Imagen de Google fabriquent des photos à partir d’un texte. Les ventes de photos pour illustrer des articles de médias bientôt remplacées par l’IA ? Avant de vous lancer dans la photographie, intéressez-vous aux évolutions du métier…

Quel statut pour devenir photographe professionnel ?

Il existe deux grands statuts de photographe professionnel : le photographe auteur et le pe photographe artisan.

Devenir photographe auteur

Vous réalisez des photos pour les médias ou des expositions artistiques ? Vous êtes rémunéré en droits d’auteur. Le tirage de chaque photo est limité et vos photos sont signées. Vous bénéficiez d’un droit moral (droit à la paternité de l'œuvre, droit au respect) et de droits patrimoniaux sur l’exploitation de vos photographies. Ce métier est également appelé photographe d’art !

En parallèle, vous avez la possibilité de vendre des tirages originaux de vos œuvres, dans la limite de 30 exemplaires numérotés et signés. Sous ce statut d’auteur d'œuvres photographiques, vous ne pouvez exercer d’activités commerciales, donc vendre vos services à des particuliers ou des professionnels pour des shootings.

Le photographe auteur dépend de l’Agessa, la Sécurité sociale des artistes-auteurs. Vous bénéficiez d’une protection sociale pour le remboursement de vos soins dès le premier euro déclaré auprès de l’Urssaf. Depuis le 1er janvier 2022, vous bénéficiez d’indemnités journalières dès que vous cotisez sur un montant équivalent à 600 SMIC horaire (soit 6510 euros au 1er mai 2022), ainsi que d’un régime de prévoyance (en cas d’invalidité ou décès).

Pour valider un trimestre de retraite, vous devez cotiser sur l’équivalent de 150 SMIC horaire (soit 1 627,50 euros au 1er mai 2022). Votre caisse de retraite est l’IRCEC (Institution de retraite complémentaire de l’enseignement et de la création).

Le photographe auteur bénéficie d’un régime fiscal spécifique et avantageux.

Important : le photographe de presse peut exercer en indépendant ou en tant que salarié d’un groupe de presse. Il peut être titulaire d’une carte de presse et d’un statut de journaliste.

Devenir photographe artisan

Le photographe professionnel qui souhaite développer sa clientèle de particuliers et d’entreprises exerce en tant qu'artisan : photographe de mariage, photographe scolaire, photographe de shooting produits pour le e-commerce, etc.

Ainsi, la majorité des photographes professionnels indépendants exercent sous ce statut d’artisan. Vous réalisez des prestations de service et dépendez de la Chambre des métiers. La création d’une entreprise individuelle est nécessaire et vous pouvez vous lancer en tant que photographe micro-entrepreneur. Ainsi, tant que votre chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 72 600 euros hors taxes (HT), vous bénéficiez d’un régime simplifié sur le plan comptable, social et fiscal.

Une compatibilité limitée, des cotisations sociales calculées directement sur le chiffre d'affaires (CA) encaissé chaque mois ou chaque trimestre, des formalités de création d’entreprise et de modification simplifiées.

Tout photographe professionnel peut également se lancer en créant une société comme une SASU (société par actions unipersonnelle) ou une EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée). Cela permet de déduire de vos revenus les charges, notamment l’achat du matériel, ce qui est impossible pour le photographe auto-entrepreneur.

Comment se lancer en tant que photographe ?

Comme toute création d’activité professionnelle, quelques prérequis sont attendus :

  • une étude de marché de photographe pour cerner la concurrence et la clientèle dans votre périmètre géographique. Entre votre passion et les besoins de vos clients, vous devez trouver la bonne offre et saisir les opportunités pour vivre de votre activité.

  • un business plan pour aborder sans rien oublier tous les coûts fixes et les coûts variables, les cotisations sociales, les progressions de chiffre d’affaires et les différentes hypothèses.

  • Être au point sur la réglementation du photographe, notamment sur le droit à l’image des personnes photographiées, sur les autorisations nécessaires lors de prises de vues en extérieur, etc.

La création de votre structure juridique est rapide si vous vous lancez comme photographe micro-entrepreneur. Vous créez alors une entreprise individuelle en ligne simplement. Pour créer une société, vous devrez rédiger les statuts mais rien d’impossible !

Ensuite, prévoir une assurance pro, un compte bancaire et il est temps d’acheter tout le matériel nécessaire comme on le verra ci-dessous. Prévoyez une bonne assurance pour votre matériel photo professionnel ! Une maladresse ou un incident ne doit pas remettre en cause votre activité professionnelle.

L’étape cruciale est de trouver ses premiers clients, souvent dans son cercle relationnel proche. Réalisez un book de vos plus belles photographies, créer un site web avec un portfolio de vos œuvres, soyez présent sur les réseaux sociaux, etc. Bref, communiquez et faites-vous connaître.

💪 Les banques d’images en ligne facilitent la diffusion de vos photos ! Leurs commissions sont assez élevées (30 à 60 %) mais vous n’avez plus rien à faire que de percevoir des fonds.

Et surtout pensez à la récurrence de vos revenus ! Par définition, vous réalisez en tant que photographe freelance des photos pour une mission chez vos clients. Créez un fichier clients et relancez-les : vous photographiez des mariages, un email ou un appel pour célébrer la première année de bonheur permet d’entretenir la relation et d'offrir une remise sur la photo de bébé. Vous réalisez des portraits dans un cabinet d’avocats, contactez vos clients régulièrement pour proposer des services complémentaires comme la réalisation d’une carte de vœux en fin d’année… Bref soyez imaginatif pour fidéliser votre clientèle !

Quel matériel utiliser pour se lancer comme photographe professionnel ?

Être photographe aujourd’hui nécessite un goût certain pour le numérique et la technologie. Investir dans un excellent appareil photo est une évidence mais, en général, un photographe professionnel travaille avec au minimum deux appareils photo et des batteries de rechange, ainsi que des cartes mémoire de grande capacité !

Il vous faut prévoir également différents objectifs, voire un mini studio photo pour les shooting produits, des fonds blanc, des réflecteur de lumière, des kit flash, etc. En fonction des photographies et des prises de vues, vous devez arriver chez vos clients avec tout le matériel indispensable. N’oubliez pas le sac de transport protecteur !

Mais ce n’est pas tout : un ordinateur est évidemment indispensable pour gérer votre activité, voire une imprimante portable pour laisser vos invités découvrir et emporter leurs clichés lors d’une soirée (avec papier, encre, etc.).

Un logiciel de traitement de l’image est indispensable ! Vous devez vous former sur tout ce matériel et ces logiciels pour rentabiliser votre investissement.

Il est difficile de prévoir un budget de lancement pour un photographe professionnel tant les coûts varient en fonction des matériels. Toutefois, prévoir un budget entre 5 000 et 10 000 euros semble réaliste pour obtenir un ensemble complet.

Quel salaire pour un photographe ?

Le salaire d'un photographe débutant démarre souvent autour du SMIC. Rapidement, en fonction de sa persévérance, le photographe indépendant peut gagner 2 000 euros puis progresser... Le salaire médian serait de 2.330 euros net par mois. Toutefois de grandes disparités existent entre les photographes célèbres et reconnus et les photographes débutants.

Peut-être faut-il parfois faire des concessions entre sa passion et les secteurs d’activité qui font appel à des photographes. Se lancer comme photographe professionnel revient à créer une activité et une entreprise, donc à faire des concessions pour réussir !

Si vous avez un bon sens commercial en plus de votre sens artistique, si vous êtes persévérant, aucune raison que vous ne puissiez pas vivre très bien tout en exerçant votre passion.

Article mis en ligne le 22 Septembre 2022