Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

Devenir freelance en informatique : Étapes, formation et salaire

4 min. de lecture
Mis à jour le 05 Janvier 2024
Devenir freelance informatique
Accueil Idées business

En résumé

  • Les informaticiens se forment et travaillent généralement en entreprise, avant de devenir freelance.

  • Créer un business plan pour devenir informaticien freelance est vivement recommandé.

  • De nombreux informaticiens choisissent le régime de l’entreprise individuelle (ou le statut d’auto-entrepreneur) pour se lancer en freelance.

Le rôle du freelance en informatique

Pourquoi devenir freelance dans l’informatique ?

Le freelance est un travailleur indépendant qui propose ses services à différents clients. Il s’agit d’un statut d’indépendant effectuant des prestations de services.

Étant son propre patron, il choisit la façon dont il souhaite travailler en freelance (revenus, clients, horaires, zone géographique…).

Bon à savoir

Le secteur de la programmation, du conseil et des autres activités informatiques dégage un CA de 61, 7 milliards € en 2016, selon l’INSEE.

Les missions de l’informaticien freelance

Devenir freelance en informatique nécessite donc d’effectuer des missions auprès d’un ou plusieurs clients et de facturer ses prestations. Il effectue plusieurs types de mission, comme :

  • installer/mettre à jour des logiciels ou applications ;

  • développer et coder des outils, des sites ou des applications ;

  • assurer la maintenance des outils et logiciels informatiques ;

  • auditer le système informatique d’une entreprise et proposer des améliorations ;

  • auditer la sécurité du système informatique et proposer de l’optimiser ;

  • analyser et traiter des données (data scientist) ;

  • former des entreprises à différentes problématiques autour de l’informatique.

Devenir freelance en informatique nécessite d’intervenir sur un large panel de problématiques. Mais beaucoup d’indépendants se spécialisent sur une compétence (développement d’un langage de programmation, consultant en sécurité informatique…), pour facturer plus cher.

Comment devenir freelance en informatique ? Les étapes

Comment se former à devenir informaticien ?

Généralement, les informaticiens en freelance se forment via une école d’ingénieur, ou par une formation universitaire, il y a plusieurs voies.

La licence (Bac +3) et le Master (bac +5) en informatique peuvent se valider à l’université ou en école d’ingénieur informatique (privée ou publique). Certains diplômes sont proposés en alternance, et la plupart se valident après une période de stage en entreprise.

Le BTS (Bac +2). Chacun ayant sa spécialité, comme le BTS SIO (Services informatiques aux organisations) ou le BTS IRIS (Informatique et réseaux pour l’industrie et les services techniques.

Les autres écoles et formations à distance, comme l’école 42 (en 3 à 5 ans) pour apprendre à développer, concevoir et gérer des systèmes d’information, gérer des projets.

La formation à distance du CNFDI (centre national privé de formation à distance), pour se former au développement, la sécurité informatique, la technique des réseaux informatiques.

L’informaticien, avant de devenir freelance, peut travailler en entreprise :

  • en tant que consultant dans une ESN (entreprise de services du numérique) - anciennement SSII ;

  • au département/service informatique de grandes ou petites entreprises.

Bon à savoir

Généralement, l’informaticien travaille quelques années en entreprise avant de se lancer en freelance. Il acquiert des compétences et comprend les besoins du marché.

Devenir informaticien freelance : le business plan

📝 Pour bien réussir en indépendant, il convient de créer un business plan et prévoir votre activité à 3 ou 5 ans (même si l’informatique évolue très rapidement) :

  • L’executive summary qui résume les grandes lignes de votre future activité.

  • L’étude de marché permet de valider votre idée d’activité sur le plan commercial, elle comporte notamment : les tendances du marché, la réglementation, l’environnement concurrentiel, la demande et les besoins clients.

  • La partie économique qui définit votre business model : quelle est votre stratégie commerciale pour acquérir et fidéliser des clients ? Quelles sont vos offres et à quel prix ?

  • La partie juridique qui indique le choix de la structure juridique de votre activité de freelance.

  • Les données financières qui montrent la rentabilité de votre activité : plan de trésorerie, compte de résultat prévisionnel…

Attention

Le business plan n’est pas obligatoire pour se lancer en indépendant, mais vivement conseillé pour clarifier votre projet.

Freelance en informatique : quel statut choisir ?

L’informaticien consultant ou ingénieur indépendant peut choisir différentes structures juridiques pour devenir freelance. Il peut être intéressant de se lancer en micro-entreprise, puis, de passer en entreprise individuelle ou unipersonnelle ensuite, selon le chiffre d’affaires.

Informaticien en micro-entreprise

Devenir freelance en auto-entrepreneur représente l’option la plus simple aussi bien dans la création que la gestion d’une micro-entreprise.

La micro-entreprise permet de facturer rapidement comme prestataire de services ou pour la vente de produits (exemple : vente de formation).

Vous êtes imposés sur le revenu au régime micro-social et vous versez environ 22 % de votre CA à l’URSSAF.

Mais attention, le plafond de CA est limité à 72 600 € pour les prestations de services. En cas de dépassement, vous sortez du régime de la micro-entreprise.

Informaticien en entreprise personnelle ou unipersonnelle

De nombreux consultants informatiques en indépendant choisissent l’entreprise individuelle (EI) au régime réel, dont les démarches de gestion restent simplifiées. L’indépendant est considéré comme travailleur non-salarié (TNS) et imposé sur le revenu (sur les sociétés, en option).

Créer une société unipersonnelle (SASU ou EURL), permet de dissocier votre activité de votre nom propre. Plus lourde et coûteuse à créer et à gérer, l’entreprise unipersonnelle est intéressante pour développer son activité de freelance sur le long terme.

Bon à savoir

Pour être informaticien indépendant, tout en profitant des avantages d’un salarié, l’option du portage salarial peut être intéressante.

Les aides à la création d’une entreprise

Pour se lancer comme informaticien freelance, certaines aides ou exonérations partielles de cotisations existent : l’ACRE, l’ARCE ou le CPF (pour l’aide à la formation).

D’autre part, vos cotisations alimentent un fonds d’aide à la formation pour les indépendants (le FIFPL), dont vous pouvez utiliser le solde pour vous former.

Devenir informaticien freelance : réussir le lancement de son activité

Salaires et revenus : combien gagne un freelance en informatique ?

La question du salaire de l’informaticien est importante avant de se lancer en freelance. Pour les indépendants (hors portage salarial et assimilé salarié), nous parlons de revenus et de taux journaliers moyen (TJM), plutôt que de réel salaire.

Le TJM est un indicateur pour facturer vos clients. Il dépend de votre expertise, de votre ancienneté et bien sûr, du montant nécessaire pour couvrir vos charges.

Si le salaire d’un informaticien salarié varie entre 35 000 € et 50 000 € (plus, selon l’expérience et la spécialité), le TJM oscille entre 400 € et plus de 600 € (selon les données de la plateforme Malt).

Par exemple, un expert sécurité pourra facturer 634 €, alors qu’un webmaster, autour de 415 €.

Les TJM, sont globalement plus élevés, comparés à un salaire.

Comment trouver ses premiers clients d’informaticien freelance ?

🔍 L’informaticien freelance dispose de plusieurs moyens pour trouver ses clients. Vu le besoin du marché, trouver des clients peut être rapide. Encore faut-il les fidéliser.

Selon les prestations, vous pouvez proposer des missions de freelance récurrentes (comme pour des mises à jour ou des opérations de maintenance).

Pour trouver vos premières missions de freelance en informatique :

  • Faites jouer votre réseau professionnel. Anciens élèves d’école, contacts professionnels… Le réseau est très puissant.

  • Inscrivez-vous sur les plateformes de freelance (Malt ou Creme de la creme) et commencez à trouver vos premiers clients.

  • Rejoignez une SSII (ESN) qui vous place dans une entreprise cliente, pour des missions d’informatique plus ou moins longues.

  • Créez du contenu de vulgarisation, afin de faire connaître votre activité d’informaticien indépendant.

Questions les plus posées

Article mis en ligne le 05 Janvier 2024