Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Faire un plan de trésorerie de A à Z

Mis à jour le 20 Octobre 2022
Plan de trésorerie
Accueil Devenir entrepreneur Compte de résultat prévisionnel : le guide complet

Le plan de trésorerie recense les encaissements et les décaissements de l’entreprise. Tout comme le compte de résultat prévisionnel, c’est un tableau financier indispensable à l’établissement d’un business plan. Découvrez nos conseils pour faire votre plan de trésorerie.

Qu’est-ce qu’un plan de trésorerie ?

Le plan de trésorerie de l’entreprise est un prévisionnel financier que l’on fait figurer dans le business plan. Il suit les flux de trésorerie (« cash flow ») de l’entreprise mois par mois et se divise en deux colonnes :

  • Les encaissements, c’est-à-dire les entrées d’argent de l’entreprise ;

  • Les décaissements, c’est-à-dire les sorties d’argent de l’entreprise.

💡 Sachez qu’il n’y a pas de différences majeures entre le budget prévisionnel de trésorerie et le plan de trésorerie. Ce sont les mêmes documents comptables à peu de choses près.

Pourquoi faire un plan de trésorerie prévisionnel ?

Une gestion de trésorerie rigoureuse est indispensable à la bonne santé financière de l’entreprise. Le plan de trésorerie prévisionnel permet de suivre l’équilibre entre les entrées d’argent et les sorties d’argent de l’entreprise au fil des mois.

Grâce à un plan de trésorerie, l’entrepreneur peut s’assurer qu’il possède toujours un solde de trésorerie positif. Il est sûr qu’il a suffisamment de liquidités dans ses caisses pour payer ses dépenses en attendant que l’argent rentre. Il affiche ainsi une bonne solvabilité aux yeux des tiers.

L’autre objectif du prévisionnel de trésorerie est de permettre à l’entreprise de planifier ses investissements futurs. Pour projeter des investissements, l’entreprise doit dégager une trésorerie suffisante tous les mois et essayer de limiter ses dépenses pour maximiser sa rentabilité. C’est donc un outil de gestion efficace pour piloter l’entreprise.

Comment faire un plan de trésorerie ?

Lister les encaissements

👉 Les entrées d’argent devant figurer dans le plan de trésorerie sont :

  • Le chiffre d’affaires réalisé ;

  • Les apports en capital ;

  • Les apports en compte courant d’associés ;

  • Les emprunts bancaires ;

  • Les éventuelles aides et subventions ;

  • Les remboursements des crédits de TVA.

Le chiffre d’affaires prévisionnel est une des données les plus difficiles à évaluer. Dans le cadre du business plan, il est déterminé par l’étude de marché mais aussi par les projections chiffrées réalisées.

Identifier les décaissements

👉 L’entreprise doit intégrer toutes les sorties d’argent :

  • Les immobilisations (investissements) ;

  • Les factures des fournisseurs ;

  • Les charges récurrentes (loyer, électricité, assurance…) ;

  • Les salaires ;

  • Les charges sociales (URSSAF…) ;

  • Les impôts et taxes (TVA, impôt sur les sociétés…) ;

  • Les dettes financières (le paiement des échéances d’emprunt) ;

  • Les autres frais : paiement des dividendes, remboursement d’apports en compte courant, etc.

Recensez bien toutes les dépenses importantes de votre entreprise. N’hésitez pas à élaborer plusieurs scénarios et à vous montrer conservateur sur vos hypothèses pour ne pas vous retrouver pris au dépourvu.

Comment interpréter son plan de trésorerie ?

Une fois que vous aurez listé tous vos encaissements et décaissements, vous pourrez calculer votre trésorerie nette.

La trésorerie nette se calcule grâce à deux notions de comptabilité essentielles :

  • Le besoin en fonds de roulement (BFR), c’est-à-dire l’argent dont l’entreprise a besoin à court terme pour tourner en attendant que les clients la payent. Il se calcule ainsi : stocks + créances clients — dettes fournisseurs ;

  • Le fonds de roulement (FR), c’est-à-dire l’argent disponible pour financer les dépenses de l’entreprise à moyen ou long terme. Il se calcule ainsi : ressources stables — emplois durables.

En clair, la trésorerie nette s’obtient grâce au calcul suivant :

➡️ Trésorerie nette = fonds de roulement — besoin en fonds de roulement

🙌 Pour avoir une situation de trésorerie saine, l’entreprise doit essayer de conserver une trésorerie nette positive. Cela signifie que l’entreprise peut faire face à ses engagements financiers et qu’elle n’aura pas de mal à payer une dette imprévue. Grâce à ses excédents de trésorerie, l’entreprise peut aussi investir dans son développement.

😐 Si la trésorerie nette est nulle, votre entreprise est juste à l’équilibre. À terme, ce n’est pas une situation viable car elle risque de se trouver en difficulté de paiement au moindre problème financier.

⚠️ Si la trésorerie nette est négative, votre entreprise n’a pas assez d’argent pour se financer. Le manque de trésorerie est une des causes principales des faillites des jeunes entreprises. Mais jeune entreprise ou pas, manquer de trésorerie n’est jamais bon signe !

Vous avez deux solutions pour remédier à cette situation :

  • Réduire votre besoin en fonds de roulement ;

  • Augmenter votre fonds de roulement.

Plus concrètement, vous pouvez jouer sur ces deux leviers de plusieurs façons :

  • Négocier des délais de paiement plus courts avec vos fournisseurs ;

  • Réduire vos stocks ;

  • Accroître vos fonds propres ;

  • Solliciter des financements, etc.

Nos conseils pour faire votre plan de trésorerie

Pour estimer vos besoins en trésorerie de façon la plus réaliste possible, il est nécessaire de prendre en compte plusieurs éléments en fonction de votre entreprise :

  • L’éventuelle saisonnalité de votre activité ;

  • Les délais de paiement de vos clients et fournisseurs ;

  • Une possible hausse des ventes (qui nécessite plus d’achats, donc plus de trésorerie) ;

  • Une variation du coût des matières premières ;

  • Une marge d’erreur dans l’évaluation des mouvements de trésorerie : n’hésitez pas à vous entourer de professionnels (experts-comptables…) pour évaluer correctement votre besoin en trésorerie ;

  • Les impayés ou les retards de paiement ;

  • Les aléas et dépenses imprévues : prévoyez toujours un peu plus « au cas où »…

Personne n’est devin : il est difficile de prédire exactement votre situation de trésorerie. C’est pourquoi vous devez mettre à jour régulièrement les estimations de votre plan de trésorerie initial.

Exemple de plan de trésorerie

Nous vous avons préparé un modèle de tableau de trésorerie pour que vous puissiez voir à quoi ressemble ce document.

Vous pouvez établir votre plan de trésorerie sur Excel ou bien, plus simplement, sur notre application. Notre outil dédié vous aide à chaque étape pour remplir facilement votre plan de trésorerie.

💡 À noter : tous les montants mentionnés dans le plan de trésorerie doivent être indiqués TTC (toutes taxes comprises) et non HT (hors taxes).

Article mis en ligne le 20 Octobre 2022