Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

Les 7 étapes pour vendre des produits cosmétiques fait maison

5 min. de lecture
Mis à jour le 12 Février 2024
Vendre des produits cosmétiques fait maison
Accueil Idées business

En résumé

  • Aucun diplôme spécifique n'est requis pour fabriquer et vendre des cosmétiques faits maison, mais des connaissances en chimie et des formations en cosmétologie vous seront bien utiles.

  • Vous avez une obligation de conformité avec les normes Européennes et devez faire valider la formule des produits vendus par un évaluateur de sécurité.

  • Préparez le lancement de votre activité en réalisant une étude de marché et un business plan puis choisissez le statut juridique approprié pour l'entreprise.

  • Lancez-vous en suivant les démarches administratives pour créer l'entreprise et obtenir les financements nécessaires.

Qui peut vendre des produits cosmétiques fait maison ?

Pour se lancer dans la vente et la fabrication de produits cosmétiques, il n’est pas obligatoire d’obtenir un diplôme.

Si vous possédez des connaissances en chimie, c’est un plus ! Un BTS bioanalyses et contrôles (niveau bac +2) ou une licence professionnelle en chimie mention formulation cosmétique (niveau bac +3) permettent par exemple d’accéder au métier de formulateur cosmétique.

Si vous souhaitez simplement vendre quelques produits faits maison (savon artisanal, déodorant, baume pour le corps, huile hydratante, etc.), une formation courte est suffisante. Il existe plusieurs formations en cosmétologie pour apprendre à créer sa marque de cosmétiques et développer ses propres produits.

Par exemple :

  • Formations en fabrication de cosmétiques naturels ;

  • Formations en aromathérapie (les huiles essentielles) ;

  • Formations en législation et réglementation des cosmétiques.

⚠️ En revanche, il est strictement interdit de vendre des produits cosmétiques faits maison si leur formule n’est pas validée par un évaluateur sécurité. Tous les produits cosmétiques mis en vente sont concernés, y compris les savons artisanaux.

Bon à savoir

Pour être validé, le produit cosmétique doit être conforme à la réglementation Européenne et aux Bonnes Pratiques de Fabrication (norme internationale ISO 22716) afin de garantir la sécurité du produit.

Étape 1 : Bien définir son projet de vente de produits cosmétiques fait maison

Faire une étude de marché

Avant de vous lancer dans la confection d’un savon parfumé ou d’une crème hydratante, vous devez passer par l’étape de la réalisation d’une étude de marché. Grâce à cette analyse, vous pouvez valider le potentiel commercial de votre projet et développer un concept différent des marques de cosmétiques concurrentes.

Une étude de marché consiste à :

  • Analyser la concurrence : grandes surfaces, boutiques e-commerce, leurs prix, leur stratégie marketing, etc. ;

  • Étudier la demande et les besoins des clients : qui sont vos clients ? Quels sont leurs critères de choix (prix, composition, efficacité) ? Leurs attentes (problème de peau spécifique, zéro-déchet, produits non testés sur animaux…) ?

  • Déterminer votre avantage concurrentiel : quels ingrédients ou techniques de fabrication pouvez-vous utiliser ? Allez-vous créer un emballage innovant ? Avez-vous des valeurs spécifiques (éthique, durabilité, etc.) à mettre en avant ?

  • Prendre en compte les contraintes réglementaires ;

  • Évaluer les tendances du marché des cosmétiques naturels : impact des réseaux sociaux et des influenceurs beauté, achat en ligne, ingrédients vegans, emballages éco responsables…

Données sur la vente de produits cosmétiques fait maison en France

Données

Chiffres clés

Marché mondial des cosmétiques naturels

+8,8 % entre 2018 et 2019

Français ayant déjà acheté un produit cosmétique naturel

64 %

Fréquence d’achat des produits de beauté

Environ 50 produits de beauté par an

Budget lié à l’achat de produits cosmétiques

35 €/mois

Nombre de nouvelles entreprises commercialisant des produits cosmétiques en France tous les ans

170

Faire le business plan de son activité de vente de produits cosmétiques

Grâce à toutes les informations récoltées dans l’étude de marché, vous pouvez rédiger votre business plan. Ce document est indispensable pour concrétiser votre projet et évaluer vos besoins financiers. Si vous avez besoin de financement, il vous rend également plus crédible aux yeux des investisseurs.

👉 Voici les étapes à suivre :

  1. L’executive summary et la présentation de votre projet : présentez vos compétences, votre expériences, vos valeurs, vos objectifs ;

  2. L’étude de marché : montrez le potentiel économique de votre projet ;

  3. Le modèle économique : comment allez-vous générer des revenus ? Quelle est votre stratégie commerciale ?

  4. Le statut juridique : quelle est la meilleure forme juridique pour vendre des cosmétiques fait maison, micro-entreprise ou société ?

  5. Les prévisions financières : les tableaux financiers (plan de trésorerie, compte de résultat prévisionnel, plan de financement, etc.) permettent d’estimer la rentabilité de votre activité. Les investisseurs y sont très attentifs, soyez précis dans vos estimations !

Étape 2 : Choisir le statut juridique pour vendre des produits cosmétiques fait maison

En micro-entreprise

Pour un projet à petite échelle (en guise de compléments de revenus par exemple), la micro-entreprise est la solution idéale.

➡️ Exemple : vous fabriquez des savons artisanaux et des baumes pour le corps que vous souhaitez vendre sur des marchés locaux.

Avantages

Inconvénients

  • Facilité de création
  • Peu d’obligations comptables
  • Franchise en base de TVA
  • Chiffre d’affaires plafonné
  • Impossible de déduire vos charges
  • Pas de possibilité de s’associer
  • Pas de capital social donc pas d’investisseur

L’ouverture d’un compte professionnel est obligatoire à partir de 10 000 € de chiffre d’affaires pendant 2 ans consécutifs.

En société (SAS, SASU, SARL, EURL)

Si vous avez pour ambition de créer votre marque de cosmétiques naturels, de travailler avec un laboratoire pour trouver la formule parfaite et d’embaucher des salariés, ouvrir une société est plus adaptée.

➡️ Exemple : vous voulez créer une marque de cosmétique vegan et zéro-déchet avec une large gamme de produits.

Avantages

Inconvénients

  • Création d’une personne morale (statut plus protecteur)
  • Impôt sur les sociétés (IS) plus avantageux que l’IR dans certains cas
  • Possibilité de s’associer (conjoint collaborateur possible en EURL/SARL)
  • Régime d’assimilé salarié en SAS/SASU
  • Possibilité de se verser des dividendes


  • Démarches de création et de gestion plus complexes (dépôt de capital, rédaction des statuts, assemblée générale…)
  • Faible protection sociale pour le travailleur non-salarié (TNS)
  • Charges élevées en SAS/SASU

Étape 3 : Comment créer son entreprise de cosmétiques naturels ?

Une fois que vous avez choisi la forme juridique la plus adaptée à votre activité, il faut suivre les formalités de création d’entreprise.

👉 En micro-entreprise, ces démarches sont très rapides :

  • vérification de votre éligibilité au statut ;

  • rendez-vous sur le site du Guichet Unique pour déclarer sa micro-entreprise ;

  • fournir les pièces justificatives (justificatif de domicile, non-condamnation, etc.) ;

  • ouvrir un compte professionnel (en ligne chez Propulse by CA).

Bon à savoir

Le code APE NAF de cette activité est le 20.42Z — Fabrication de parfums et de produits pour la toilette.

👉 En société, les formalités administratives prennent plus de temps :

  • choix du statut juridique et de la raison sociale ;

  • rédaction des statuts (à faire vous-même en ligne ou avec l’aide d’un avocat) ;

  • ouverture d’un compte professionnel (optez pour le compte pro en ligne Propulse by CA) et dépôt du capital social ;

  • publication d’un avis de constitution au Journal d'annonces légales (JAL) ;

  • immatriculation de la société via le Guichet Unique.

🎉 Vous recevrez ensuite votre numéro SIREN.

Étape 4 : Obtenir des financements

Quel budget pour vendre des produits cosmétiques fait maison ?

Pour vendre des produits cosmétiques faits maison, il faut prendre en compte plusieurs frais :

  • la recherche et l’élaboration des produits (une formulation sur-mesure est plus onéreuse qu’une formulation clé en main d’un produit déjà existant) ;

  • les coûts de production (tests en laboratoire, conditionnement, logistique, etc.) ;

  • les frais administratifs ;

  • la stratégie marketing.

Exemple

  • Constitution d’un stock initial d’ingrédients de qualité : environ 200 €.

  • Packaging esthétique et éco-responsable : environ 150 €.

  • Outils de fabrication et équipements de sécurité : 300 € en moyenne.

  • Création d’un site web, campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux : 500 €.

  • Fonds de roulement : 500 € pour faire face aux dépenses imprévues.

Comment financer son projet ?

Il existe plusieurs solutions de financement pour compléter votre apport personnel :

  • le prêt bancaire : l’option la plus courante.

  • la love money : un moyen de financement par ses proches.

  • les plateformes de financement participatif : permettent de collecter des fonds en faisant appel à une communauté qui soutient votre projet.

  • les aides de l’État dédiées à la création d’entreprise : ACRE (exonération de charges sociales la première année), ARCE (allocations chômage sous forme de capital), prêt à taux zéro de la BPI, crédits d’impôt…

Étape 5 : Les assurances obligatoires pour vendre des produits cosmétiques fait maison

Il est conseillé de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle (RC pro) afin de vous couvrir en cas de litige.

➡️ Par exemple : un client fait une allergie à l’un de vos produits.

Si vous souhaitez couvrir votre local, vous pouvez également opter pour une assurance multirisque professionnelle.

Enfin, selon vos besoins, il est possible de recourir à d’autres types d’assurances :

  • Assurance Protection Juridique (en cas de litige légal lié à votre activité) ;

  • Assurance Produit (en cas de défaut de produits).

Étape 6 : Connaître la réglementation de la vente de produits cosmétiques

L’univers de la cosmétique est très réglementé. Chaque produit nécessite toute une batterie de tests (stabilité, efficacité, innocuité…) avant d’être commercialisé.

Vous devez enregistrer votre produit sur le portail du CPNP (Cosmetic Products Notification Portal) et rédiger un DIP (Dossier Information Produit).

Checklist

  • Analyse de la formule en accord avec la réglementation européenne en vigueur ;

  • Test de stabilité, de comptabilité, d’irritation cutanée et oculaire, d’efficacité et d’usage ;

  • Rédaction des étiquettes ;

  • Rédaction du DIP selon le règlement européen 1223/2009 ;

  • Déclaration sur le portail européen CPNP.

Étape 7 : Préparer le lancement de votre activité

Trouver un local

Vous souhaitez ouvrir votre propre magasin pour vendre vos produits cosmétiques ? En parallèle d’une boutique e-commerce, c’est une très bonne idée ! Les clients apprécient de pouvoir sentir directement les crèmes, savons et autres produits pour la peau. En cosmétique, tout est une question de senteurs et de textures.

📍Pour choisir votre local, il faudra bien étudier la zone de chalandise de votre boutique. Elle doit être accessible et visible. Privilégiez un local en centre-ville ou dans une rue fréquentée avec peu de concurrence. Ne négligez pas votre vitrine, elle doit être la plus attrayante possible !

Acheter le matériel nécessaire

Pour vendre des produits cosmétiques faits maison, il faut investir dans du matériel de qualité. Voici une estimation de tout ce dont vous pourriez avoir besoin :

Équipement

Description

Prix indicatif

Balance de précision

Mesure des ingrédients en petites quantités pour des formulations précises

20 à 50 €

Kit de sécurité (gants, lunettes)

Protection lors de la manipulation de produits chimiques

15 à 30 €

Béchers et cuillères doseuses

Mesure et mélange des ingrédients en différentes proportions

10 à 25 €

Mélangeur électrique

Homogénéisation efficace des composants pour obtenir des textures lisses

30 à 80 €

Thermomètre cosmétique

Contrôle de la température lors de la préparation des formules

15 à 40 €

Contenants vides (pots, flacons)

Emballages adaptés pour stocker les produits finis

0,50 à 5 € par unité

Étiquettes personnalisées

Identification claire des produits avec les ingrédients et les instructions.

0,20 à 2 € par étiquette

Extracteur d’huile

Extraction d'ingrédients naturels pour les formulations.

50 à 150 €

Matériel de stérilisation

Nettoyage et stérilisation des instruments pour assurer la qualité des produits

30 à 80 €

Moules et emporte-pièces

Façonnage des produits selon les besoins esthétiques.

5 à 20 € par pièce

Comment développer son entreprise de produits cosmétiques fait maison ?

Pour faire connaître vos produits cosmétiques et rentabiliser votre entreprise, il vous faut une stratégie marketing solide. Voici quelques conseils :

  • faire tester vos produits à des influenceurs beauté pour augmenter votre visibilité sur les réseaux sociaux ;

  • publier du contenu sur les réseaux sociaux (TikTok, Instagram, YouTube…) ;

  • ouvrir une boutique en ligne ;

  • proposer la livraison gratuite pour encourager les achats en ligne ;

  • organiser un atelier de cosmétique maison ;

  • vendre vos produits sur les marchés ;

  • commercialiser vos produits sur plusieurs points de vente (pharmacie, parapharmacies, moyennes et grandes surfaces, magasins bio…).

Article mis en ligne le 12 Février 2024