Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Comment devenir ébéniste ?

Mis à jour le 21 Septembre 2022
ebeniste
Accueil Idées business Le marché de l'ébénisterie

Créez votre business plan gratuitement

Créer un business plan

L’ébéniste, comme le menuisier, façonne le bois et se spécialise en fonction de son activité (ébéniste d’art, ébéniste-menuisier, etc.). Le marché de l’ébénisterie est assez réduit et très exigeant quant à la qualité délivrée. Découvrez comment devenir ébéniste et ébéniste indépendant, ce métier passionnant qui requiert un certain savoir-faire.

Devenir ébéniste : conditions et obligations

Pourquoi choisir le métier d’ébéniste ?

Le métier d’ébéniste, bien que tournant essentiellement autour du travail du bois, est très varié et consiste à fabriquer ou restaurer des meubles ou objets en bois. L'ébéniste est un artisan. Il possède une connaissance profonde des types de bois, mais aussi des savoir-faire et des styles de mobiliers de chaque époque.

L’ébéniste est au contact des clients et travaille souvent sur des pièces uniques et sur-mesure. Depuis le Moyen Âge, l’ébéniste travaille particulièrement des bois précieux, exotiques, et il doit faire preuve d’un savoir-faire reconnu pour travailler ces matières très rares.

L’ébéniste se distingue du menuisier en ce sens qu’il ne travaille que le bois, se concentrant sur des pièces souvent uniques en bois noble. De plus, avec l’évolution des techniques, le menuisier travaille également des matières plastiques ou de l’aluminium.

Quelle formation pour devenir ébéniste ?

Pour devenir ébéniste, il y a plusieurs possibilités d’étude et de formation :

  • Les CAP ébéniste, CAP Art du bois (option marqueteur) ou encore dessinateur industriel d’ameublements. La formation se prépare en 2 ans, après le brevet, dont une partie se fait en apprentissage.

  • Les BMA (brevet des métiers d’art) qui se préparent en 2 ans après le CAP, notamment grâce à l’apprentissage. Ils sont équivalents à un niveau bac.

  • Des diplômes d'études supérieures comme les DMA arts de l'habitat option décors et mobiliers ou restauration de mobiliers (diplômes des métiers d’art).

Le diplôme national des métiers d’art et du design mention patrimoine ou mention objet (DN MADE). Il se prépare après le Bac, en 3 ans.

De nombreuses écoles ou centres de formations à travers la France proposent de passer la formation pour devenir ébéniste. Vous pouvez retrouver la liste sur le site de l’ONISEP.

Les diplômes sont reconnus à l’étranger, dans les pays de l’Union européenne.

Bien que la réglementation de l’ébénisterie n’impose pas de formation officiellement, il est pratiquement impossible de devenir ébéniste sans formation, compte tenu de la qualité du travail demandée.

Comment se reconvertir dans l’ébénisterie ?

La reconversion en ébénisterie est tout à fait possible, à condition de suivre une formation précédemment citée, ou une formation continue. Il faut à minima passer un CAP pour être reconnu en tant qu’ébéniste.

La bonne nouvelle est qu’il existe des formations prises en charge ou gratuites pour devenir ébéniste. Renseignez-vous auprès de Pôle emploi ou de votre région.

D’autre part, il ne faut pas hésiter à se former auprès d’artisans, ébénistes d’art, menuisier-ébénistes, ébénistes-restaurateurs et autres spécialisations du métier. Pourquoi ? Simplement parce que plus vous vous spécialisez, plus vos compétences et savoir-faire seront potentiellement rares et demandés.

Par exemple, un ébéniste-restaurateur spécialisé dans la rénovation des meubles d’une certaine époque, pourra répondre à des commandes de musées, galeries ou de salles de ventes aux enchères.

Quelles qualités pour devenir ébéniste ?

Évidemment, pour devenir ébéniste, il faut avant tout être doué de ses mains. Mais il faut également être créatif et précis pour reproduire ou rénover des meubles ou objets d’une époque précise. Cela nécessite donc de connaître les matériaux et les différents types de bois sur le bout des doigts.

Il est également nécessaire de maîtriser les outils nécessaires à la pratique de l’ébénisterie, savoir dessiner et avoir une réelle perception des volumes et de l’espace. Aujourd’hui, il est possible de s’aider de logiciels 3D pour la conception de meubles en bois.

Enfin, notamment pour devenir ébéniste indépendant, un bon relationnel client et des notions avancées de gestion d’entreprise, seront très appréciées.

Devenir ébéniste indépendant

Pour devenir ébéniste, il est possible d’exercer en tant que salarié ou indépendant. D’une manière générale, l’apprenti ébéniste se forme auprès d’un autre ébéniste, avant d’exercer par lui-même.

Ébéniste indépendant : statut et démarches

Pour devenir ébéniste indépendant, il y a plusieurs options :

  • L’ébéniste micro-entrepreneur : Pour commencer son activité, devenir micro-entrepreneur est tout à fait adapté. L’ébéniste aura le statut d’artisan, donc une activité artisanale dépendant de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA).

Si vous souhaitez vendre vos créations en tant qu’ébéniste, il faudra également s’inscrire au RCS (registre des sociétés et du commerce). Vous aurez donc le statut d’artisan et de commerçant.

En tant que micro-entrepreneur, les démarches de création d’entreprise sont simplifiées et les obligations comptables allégées. Cependant, vous ne pouvez pas déduire la TVA sur vos achats (outils, matière première) et devez respecter les plafonds de chiffre d’affaires :

  • 72 600 € de prestation de services.

  • 176 200 € en tant qu’activité commerciale (vente de meubles par exemple).

  • Les sociétés commerciales, comme les SAS, SARL ou SASU / EURL sont destinées aux ébénistes qui génèrent du chiffre d’affaires et qui souhaitent développer leur activité. Par exemple, en embauchant des salariés.

Si les démarches et la gestion de ce type de sociétés sont plus lourdes, elles offrent une capacité d’avoir le statut assimilé salarié et de profiter des couvertures sociales plus importantes.

Fiscalité, charges, statut…Pour choisir le meilleur régime de société, il est recommandé de faire appel à un expert-comptable, afin de ne pas se tromper.

D’autre part, il est possible de vous associer avec d’autres ébénistes aux savoir-faire complémentaires, par exemple. Cela dans le but de maximiser votre visibilité et votre capacité de rendement.

  • Devenir ébéniste salarié : Il est possible de se faire embaucher comme ébéniste au sein des petites entreprises artisanales ou menuiseries d’art, par exemple, celle qui vous a formé. Des cabinets d’architectes ou des grandes firmes industrielles peuvent également recruter, mais les places sont chères.

Quel tarif demander en tant qu'ébéniste ?

Les tarifs d’un ébéniste varient en fonction des projets. Il est compliqué de donner une estimation, tant les projets sont différents. Généralement, l’ébéniste examine le projet et propose un devis basé sur un tarif au forfait (rarement à l’heure).

Le CIDJ estime au niveau du SMIC, le salaire d’un ébéniste débutant en salarié.

Ce revenu pouvant évoluer rapidement, en fonction de l’activité et du savoir-faire.

Concernant le revenu d’un ébéniste indépendant, il varie de 1 900 € à 3 800 €.

À nouveau, l’expérience et le positionnement de l’ébéniste font varier les revenus possibles. Travailler sur un projet de rénovation de meubles d’une grande collection privée peut rapporter bien plus qu’un simple projet de création d’un meuble sur-mesure, par exemple.

Comment se différencier en tant qu’ébéniste indépendant ?

Les nouvelles tendances de consommation se tournent notamment vers la rénovation de meubles anciens (les vieux meubles de famille, par exemple) qui sont plus durables qu’un achat de meuble neuf. Sans compter le cachet et le plaisir de faire perdurer un objet à forte valeur émotionnelle.

Ainsi, devenir ébéniste nécessite de rester au fait des tendances, savoir se créer un réseau et le cultiver. Il est possible d’utiliser des réseaux sociaux comme Instagram, Pinterest ou Tik Tok pour montrer vos créations, le processus de création et pour échanger avec votre communauté. C’est un levier puissant pour se créer de la visibilité et fidéliser une clientèle amatrice d’ébénisterie.

N’hésitez pas à créer un business plan, pour bien planifier votre activité d’ébéniste sur le long terme.




Article mis en ligne le 21 Septembre 2022