Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Comment déclarer ses revenus Airbnb aux impôts ?

Mis à jour le 22 Septembre 2022
déclarer ses revenus Airbnb
Accueil Idées business Faire de la location saisonnière : Fonctionnement, impôts…

Créez votre business plan gratuitement

Créer un business plan

Qu’il s’agisse de votre résidence secondaire ou principale et quelle qu’en soit la durée : vous devez déclarer aux impôts tous les revenus issus d’une location saisonnière ! Ces recettes étant soumises au barème progressif de l’impôt sur le revenu : voici tout ce qu’il faut savoir pour bien déclarer ses revenus Airbnb aux impôts !

Airbnb : Impôts 2022

Déclarer ses recettes à l’administration fiscale fait partie des obligations d’un propriétaire de locations saisonnières. Par conséquent, si vous avez mis votre bien en location sur Airbnb au cours de l’année 2021, vous devez mentionner le montant perçu dans votre déclaration de revenus 2022. Et ce, dès le premier euro de recette qui sera de toute façon transmis aux impôts par Airbnb via la déclaration automatique.

En effet, depuis 2020 Airbnb se conforme aux obligations imposées aux plateformes par la loi en vigueur. Ainsi, chaque année en janvier, la plateforme de réservation transmet à l’administration fiscale française toutes les informations concernant vos revenus et votre activité en tant qu’hôte sur Airbnb.

Où déclarer ses revenus Airbnb aux impôts ?

La fiscalité pour de la location saisonnière implique de choisir entre deux régimes d’imposition :

  • Le régime micro-BIC (Régime des bénéfices industriels commerciaux) si vos revenus locatifs sont inférieurs à 72 600 euros par an.

  • Le régime réel, si vos recettes locatives sont supérieures à 72 600 euros par an. Vous devez alors déclarer le montant de vos revenus net de frais et de charges.

Déclarer en ligne ses revenus Airbnb

Si vous utilisez la déclaration en ligne du site impots.gouv.fr :

A l'étape 3 de votre déclaration de revenus, intitulée "Revenus et charges", vous devez cocher la case "Revenus des locations meublées non professionnelles".

Dans un nouvel écran qui apparaîtra plus loin, vous devrez renseigner le montant de vos recettes de l’année à la ligne 5ND si vous êtes en Micro-Bic ou à la ligne 5TB si votre revenu fiscal de référence est inférieur au plafond réglementaire et que vous avez choisi le prélèvement forfaitaire libératoire.

La déclaration papier des revenus Airbnb

La rubrique "Revenus des locations meublées non professionnelles" se trouve en partie à la page 4 de la déclaration de revenus papier n° 2042 C PRO. Elle concerne les professions non-salariées et seulement les revenus locatifs rentrant dans le cadre du régime Micro-BIC.

Dans le cadre du Régime Réel vous devrez recenser toutes les charges déductibles et remplir le formulaire 2031-SD.

Le calcul de l’impôt sur les revenus Airbnb

Pour le calcul de l’impôt sur les revenus Airbnb, le régime Micro BIC prendra en compte les charges d’une manière forfaitaire. Vous ne pourrez donc déduire aucune autre charge supplémentaire. Vous déclarez l’ensemble de vos recettes locatives et l’administration fiscale y applique un abattement forfaitaire de 50%.

A contrario, le régime réel permet de déduire de ses revenus locatifs les charges liées au bien loué, telles que :

  • Les intérêts d’emprunts

  • La taxe foncière

  • Les charges de copropriété

  • Les assurances

  • Les frais de réparation, d’entretien, d’amélioration et d’équipements

  • Les charges liées à l’amortissement du bien ou de son mobilier

  • Les honoraires versés à des tiers comme les frais de notaires, les salaires du personnel de maison ou des frais d’expert-comptable

  • Les frais de plateforme Airbnb …

En clair, pour déterminer quel est le régime le plus avantageux pour ses revenus locatifs Airbnb, il faut évaluer si le montant de des charges excède l'abattement forfaitaire de 50%.

Impôt Airbnb pour une résidence principale

Si les revenus locatifs de votre résidence principale ne dépassent pas 760 euros par an, vous serez exonéré d’impôt.

Au-delà de ce montant, la fiscalité Airbnb de votre résidence principale change et vous serez soumis aux impôts comme aux prélèvements sociaux en fonction du régime choisi.

Impôt Airbnb pour une résidence secondaire

Les sommes que vous percevez grâce à la location de votre résidence secondaire sur Airbnb sont imposées dans votre tranche marginale d’impôt sur le revenu. Mais pour ne pas être considéré comme un loueur en meublé professionnel (LMP) vous ne devez pas :

  • Percevoir plus de 23 000 € annuels de revenus locatifs ;

  • Dépasser le montant total de vos autres revenus grâce à la location.

A Savoir : qu’il s’agisse de votre résidence principale ou de votre résidence secondaire, si vous dépassez le plafond de 23 000€ de revenus locatifs Airbnb à l’année, vous devrez les déclarer à l’URSSAF ce qui entraînera le paiement de cotisations sociales.

Ne pas déclarer Airbnb : quels risques ?

Dans le cas d’une non déclaration de ses revenus Airbnb, l’administration fiscale peut faire un redressement sur les 3 dernières années. Elle va alors recalculer l’impôt engendré par les loyers, le majorer de 10% et ajouter 0,2% par mois d’intérêts de retard.

Et n’oubliez pas qu’Airbnb transmet automatiquement au fisc le montant des revenus perçus via la plateforme ! Alors, pour connaître le montant exact à fournir aux impôts, vous pouvez consulter l'historique de vos transactions sur votre compte en ligne. Vous y trouverez les revenus bruts de l’année perçus entre le 1er janvier et le 31 décembre .

Article mis en ligne le 22 Septembre 2022