Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

Comment ouvrir un cabinet d’avocat en 2024 ?

6 min. de lecture
Mis à jour le 28 Mai 2024
cabinet avocat

Ouvrir un cabinet d'avocat

Étude de marché

Réglementation

Accueil Idées business

En résumé

  • Pour devenir avocat et ouvrir un cabinet, il est nécessaire d'être titulaire d'un Master en droit, d'obtenir le CAPA après une formation de 18 mois, et de s'inscrire au barreau. Des dispenses de CAPA sont possibles pour certains professionnels expérimentés.

  • Réaliser une étude de marché est crucial pour analyser la concurrence et les besoins des clients, et élaborer un business plan détaillé incluant le modèle économique et les prévisions financières.

  • Choisir le statut juridique approprié pour le cabinet et après création, recruter du personnel qualifié, fixer des tarifs d'honoraires, et développer un réseau professionnel.

Qui peut ouvrir un cabinet d’avocat ?

Sans surprise, vous devez être avocat avant de vous installer à votre compte et ouvrir votre cabinet d’avocat.

La formation requise pour devenir avocat

Vous êtes titulaire d’un Master 1 ou 2 en droit.

Puis, vous vous inscrivez et obtenez le CAPA (certificat d’aptitude à la profession d’avocat).

Une formation initiale de 18 mois est nécessaire pour préparer cet examen auprès d’un CRFPA (centre régional de formation professionnelle des avocats).

Se reconvertir comme avocat ?

Certains professionnels peuvent obtenir une dispense de CAPA.

La liste des métiers et les modalités sont précisées par décret. Par exemple, un juriste d’entreprise doté de 8 ans d’expérience professionnelle est dispensé du CAPA.

Les compétences morales requises

Pour devenir avocat, vous devez montrer votre probité et votre moralité !

Ainsi, aucune condamnation pénale pour des délits contraires à l’honneur, à la probité et aux bonnes mœurs ne doit figurer dans votre casier judiciaire.

Aucune sanction disciplinaire, radiation, retrait d’autorisation, faillite personnelle ou interdiction de gérer une entreprise ne doit ternir votre profil.

L'inscription au barreau

🧑‍🎓 Ensuite, vous pouvez demander votre inscription au barreau de votre ville. Vous rejoignez alors l’Ordre des avocats et avez le droit d’utiliser le titre d’avocat.

Vous prêtez serment, de façon solennelle : "Je jure, comme avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité".

Attention

Un avocat étranger, hors Union européenne et non inscrit au Barreau, ne peut se prévaloir du titre d’avocat à la cour. Des procédures d’équivalences existent mais sont à valider par l’Ordre.

🚀 Tout est prêt ? Vous êtes en possession de votre carte professionnelle et de votre attestation d’exercice. Il est temps de vous lancer…

Étape 1 : Bien définir son projet d'ouvrir un cabinet d'avocat

Faire une étude de marché

Comme toute activité, la réalisation d’une étude de marché est indispensable avant d’ouvrir un cabinet d’avocat. L’objectif consiste à valider son idée.

Analyser l'offre existante et la concurrence

Sur le secteur géographique envisagé, combien d’avocats exercent ? Combien dans votre secteur d’activité : droit privé ou droit public ? Droit de la famille ou droit de l’urbanisme ? Droit des affaires ou droit de l’environnement ? Le droit concerne tous les aspects de la vie privée et de la vie des entreprises, c’est dire à quel point le secteur est vaste.

Bon à savoir

Il existe 28 spécialisations officielles de l’Ordre des avocats ! Pour se dire “avocat spécialisé en …”, vous devez obtenir un certificat de spécialisation.

La concurrence est également de plus en plus large entre les services juridiques internalisés au sein des entreprises, les LegalTech et la concurrence des professions connexes.

Étudier la demande et les besoins des clients

Vous exercez en droit de la famille ? Combien de couples sont installés dans votre secteur, avec quel taux de divorce et de conflits ?

Vous vous intéressez aux entreprises ? Combien de sociétés sur le territoire concerné ? Combien de créations d’entreprise chaque année et combien de défaillances ?

Définir son marché cible

Quel est votre client idéal ? Un particulier ou une entreprise ? Allez-vous l’accompagner longtemps ou ponctuellement ? De combien de clients avez-vous besoin chaque année ?

Données sur le marché

On compte 72 521 avocats en France fin 2021. 42 % relèvent du Barreau de Paris. La profession se féminise avec 57 % de femmes !

Le secteur juridique a évolué ces dernières années notamment avec l’arrivée des LegalTech sur le marché. Ces entreprises proposent des services juridiques à moindre coût largement automatisés.

Le chiffre d’affaires des avocats est de l’ordre de 15 milliards € en 2021 réparti ainsi :

  • 54 % auprès des entreprises,

  • 41 auprès de particuliers,

  • 5% auprès des pouvoirs publics.

Faire son business plan

Rappel des étapes du business plan d'un avocat :

  • Présentation du projet : quelle spécialité du droit ? Quel secteur géographique ? Quelles modalités d'exercice (conseil et/ou contentieux ) ? Quelles cibles (particuliers et/ou entreprises) ?

  • Étude de marché conformément aux règles ci-dessus ;

  • Modèle économique ;

  • Forme juridique : seul ou accompagné, la société d’exercice libéral ou l’exercice individuel domine ;

  • Prévisions financières : déclinez votre étude de marché en chiffres d’affaires, nombre de clients, nombre de dossiers, nombre de jours de travail facturés et réalisés, etc.

Est-ce qu'ouvrir un cabinet d'avocat est rentable ?

🤑 Selon le Conseil national des barreaux (CNB), le revenu annuel moyen brut des avocats était de 77 500 euros en 2018.

Le revenu médian était lui de 43 000 € brut en 2018. La moitié des avocats touche donc une rémunération inférieure…

Étape 2 : Choisir le statut juridique de son cabinet d'avocat

Avocat est une activité libérale réglementée. Le code APE à utiliser pour créer un cabinet d’avocat : 69.10Z Activités juridiques.

Seuls 3 % des avocats sont salariés !

En 2023, 73 % des avocats déclarent avoir des difficultés à recruter des collaborateurs ou des associés.

Avocat collaborateur

Vous pouvez devenir avocat collaborateur dans un cabinet d’avocat existant, comme 29 % des avocats. Vous n’êtes pas salarié mais exercez pleinement votre activité libérale, de manière indépendante. Le cabinet vous rétrocède des honoraires, dont le minimum est prévu par l’Ordre des avocats.

Avocat en société d’exercice libéral

Il est possible de se lancer seul à son compte en ouvrant un cabinet d’avocat en entreprise individuelle ou en société d’exercice libéral (SEL) unipersonnelle :

  • la SELARLU : société d’exercice libéral à responsabilité limitée unipersonnelle ;

  • la SELASU : société d’exercice libéral par actions simplifiée unipersonnelle.

36 % des avocats exercent à titre individuel !

Enfin, vous pouvez créer un cabinet d’avocat en vous associant avec d’autres avocats.

Plusieurs formes juridiques sont envisageables :

La SEL qui peut prendre différentes formes :

  • la SELARL : société d'exercice libéral à responsabilité limitée ;

  • la SELAFA : société d'exercice libéral à forme anonyme ;

  • la SELAS: société d'exercice libéral par actions simplifiées ;

  • la SELCA : société d'exercice libéral en commandite par actions.

SELCA

SELAFA

SELARL

SELAS

Nombre d’associés

3 minimum (au moins 1 commanditaire et 1 commandité)

3 minimum

2 à 100

1 minimum

Capital social minimum

37 000 euros

Pas de minimum

Dirigeant

un ou plusieurs gérants

directoire, conseil d’administration, président et directeur général

ou conseil de surveillance

un ou plusieurs gérants (avocats)

président (avocat)

Responsabilité

responsabilité indéfinie et solidaire des commandités.

responsabilité limitée aux apports

Fiscalité

Impôt sur les sociétés (IS)

IS

Avocat en société civile

Mais vous pouvez aussi créer une SCP (société civile professionnelle) ou une SCM (société civile de moyens). Dans le premier cas, les honoraires sont versés à la SCP qui les rétrocède ensuite à chaque avocat. Dans la SCM, les avocats perçoivent directement leur honoraires et mettent en commun leurs frais, bureaux, charges, etc.

Quel statut juridique est le plus fréquent ? La SELARL est le statut le plus utilisé (43 %) loin devant la SCP (21 %).

Bon à savoir

Depuis 2015, les avocats peuvent créer des sociétés multiprofessionnelles. En pratique, seules 0,2 % des sociétés ont utilisé cette opportunité !

Étape 3 : Comment créer son entreprise de cabinet d'avocat ?

Se lancer comme avocat à son compte

Vous pouvez créer une entreprise individuelle (EI). La création de l’EI se réalise en ligne sur le Guichet unique. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à ouvrir un compte professionnel en ligne chez Propulse by CA.

Attention

⚡ Le régime de la micro-entreprise n’est pas possible pour un avocat ! Ainsi, vous ne serez jamais avocat auto-entrepreneur

Créer une société pour son cabinet d’avocat

👉 Dans les deux cas, vous devez informer l’Ordre des avocats de la création de votre entreprise !

Étape 4 : Investissement et Financement

Quel investissement/budget ?

Le coût d’une EI ou d'une société ne présente pas de particularités pour ouvrir un cabinet d’avocat. La rédaction des statuts par un spécialiste peut vite monter à 2 000 €.

L’assurance responsabilité civile professionnelle, le matériel de bureau et le matériel informatique constituent l’essentiel des dépenses. Pour vous seul, comptez un minimum de 5 000 €.

Prévoir un budget pour la documentation juridique informatique, le cœur de l’activité de recherche du métier d’avocat. Si auparavant, les bureaux étaient recouverts de revues de jurisprudence, ils sont largement remplacés par les outils numériques !

Enfin, pour les locaux du cabinet d’avocats, tout dépend de votre situation géographique. Partager des bureaux avec d’autres avocats est sans aucun doute la meilleure manière de diminuer vos charges, tout en profitant d'une belle adresse.

Au total, le budget minimum pour ouvrir un cabinet d’avocat est de 10 000 € et peut vite s’élever à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Vous pouvez financer l’ouverture de votre cabinet d’avocat avec :

  • vos fonds propres et votre épargne ;

  • la love money ;

  • un prêt professionnel ;

  • un crédit-bail pour certains investissements ;

  • un emprunt obligataire dans les conditions de droit commun.

Étape 5 : Les assurances obligatoires pour un cabinet d’avocat

L’assurance responsabilité civile professionnelle est obligatoire ! Le montant minimal de la garantie est de 1 500 000 euros par an. Les principaux risques concernent le manquement au devoir de conseil (30 % des litiges) ou une erreur dans la rédaction d’un acte ou dans une procédure...

En complément, si vous avez des locaux, vous pouvez prendre une assurance multirisques professionnelle pour couvrir votre cabinet et la perte d’activité éventuelle en cas de sinistre.

Vous vous déplacez en voiture ? L’assurance auto est évidemment obligatoire. N’oubliez pas d’inscrire l’usage professionnel sur votre assurance auto personnelle le cas échéant.

Lors de l’embauche de votre premier salarié, vous avez l’obligation de souscrire une assurance complémentaire santé ou mutuelle, ainsi qu’une prévoyance rendue obligatoire pour les cadres et les employés.

Une assurance prévoyance est facultative. A vous de voir dans quelles conditions vous percevrez des indemnités journalières en cas d'arrêt de travail.

Étape 6 : Démarrer votre cabinet d’avocat

Trouver des locaux

Les locaux d’un cabinet d’avocat sont généralement bien situés dans les villes. Il est impératif de bénéficier de bureaux fermés ou d’une salle de réunion fermée. La confidentialité des échanges avec vos clients est une règle impérieuse.

Recruter

Le formalisme étant très important, les avocats s’entourent d’assistantes juridiques formées et rigoureuses. Un élément indispensable à la bonne marche d’un cabinet d’avocat. Vous pouvez avoir également :

Poste

Description

Estimation du Salaire Annuel Brut

Avocat Associé

Avocat partenaire du cabinet, gérant les affaires importantes

70 000 - 150 000 €

Avocat Collaborateur

Avocat salarié travaillant sur divers cas

40 000 - 70 000 €

Assistant Juridique

Support administratif et juridique pour les avocats

25 000 - 35 000 €

Secrétaire/Assistant(e) Administratif(ve)

Gestion administrative du cabinet

20 000 - 30 000 €

Responsable Marketing/Communication

Gestion du marketing et de la communication du cabinet

30 000 - 50 000 €

Comptable/Financier

Gestion des finances et de la comptabilité du cabinet

30 000 - 45 000 €

Comment fixer ses prix de vente ?

Les honoraires de l'avocat sont libres.

Vous les fixez au temps passé sur un dossier ou de manière forfaitaire. Une convention d’honoraires est impérative avec chaque client.

En France, on estime que les honoraires varient entre 100€ et 300€. Tout dépendra du cas que traitera l’avocat.

Comment développer son entreprise ?

Un avocat collaborateur a parfois des difficultés à développer sa clientèle personnelle.

Développer votre réseau professionnel autour des spécialités connexes à la vôtre. Par exemple, un avocat en droit immobilier peut travailler main dans la main avec un spécialiste de l’urbanisme ou de la copropriété.

Des synergies sont aussi possibles avec des professionnels libéraux tels que les experts-comptables, notamment pour la création d'entreprise.

Certains secteurs sont difficiles à fidéliser : on ne divorce pas chaque année ! En revanche, la recommandation des clients est très forte.

Le CNB reste très vigilant sur les éléments de communication : il doit valider le site internet de votre cabinet d’avocat. La publicité est très limitée.

Article mis en ligne le 28 Mai 2024