Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Étude de marché du bar-tabac : chiffres et éléments

Mis à jour le 21 Septembre 2022
Étude de marché du bar-tabac
Accueil Idées business

Créez votre business plan gratuitement

Créer un business plan

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES
  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion
SPÉCIFICITÉS
  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence
VIE PRIVÉE
  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Contexte

Sous l'effet des mesures sanitaires qui se succèdent depuis mars 2020 (confinement, fermeture des cafés, couvre-feu, restrictions de déplacement, jauge d'accueil), l'activité des cafés a été lourdement impactée par la crise sanitaire. Leur chiffre d'affaires en valeur accuse un recul historique de près de 32% en 2020.

Sur le plan structurel, les professionnels évoluent dans un secteur en profonde mutation.

Sur le segment des boissons, les attentes de la clientèle évoluent alors que la consommation d'alcool diminue (préoccupation croissante pour la santé, effet des campagnes de prévention). Ainsi, les consommateurs sont de plus en plus séduits par les concepts spécialisés (bar à bières, bars à vins, bars à cocktails, pubs, etc.) et hybrides, à la fois lieux de vie, d'échanges, de détente, de rencontre et de travail (nomadisme, développement du télétravail et du travail indépendant).

Répondant à ces nouvelles aspirations, les enseignes de coffee shop (Starbuck, Columbus Café & Co, French Coffee Shop, etc) et de pubs (Au Bureau, Irish Corner, etc.) connaissent une croissance particulièrement dynamique au détriment des indépendants isolés qui souffrent d'une image vieillissante (baisse de leur fréquentation, stagnation de leur ticket moyen).

Sur le segment de la vente de tabac, la politique de santé publique de lutte contre le tabagisme a considérablement impacté la consommation de tabac (-41% des volumes de vente ces 20 dernières années) : hausses drastiques des prix, interdiction de fumer dans les lieux publics, meilleure prise en charge des substituts nicotiniques par l'Assurance Maladie, entrée en vigueur du paquet neutre, opération « mois sans tabac », etc.

Bien que les buralistes (bureaux de tabac, bars-tabac) aient le monopole de la vente de tabac, les circuits d'approvisionnement parallèles se sont fortement développés (contrebande, ventes sur Internet, achats transfrontaliers).

Par ailleurs, les modes de consommation évoluent au détriment des produits sous monopole des buralistes (essor des produits de vapotage).

Dans ce contexte, les professionnels du secteur doivent impérativement se diversifier (petite restauration, services de proximité) et moderniser leur concept afin de renforcer leur attractivité.

La tendance du marché du bar-tabac

Sur l'ensemble de l'année 2021, le chiffre d'affaires du secteur ne devrait pas retrouver son niveau d'avant-crise en raison des restrictions sanitaires appliquées au cours du premier semestre (confinement, restriction de déplacement, couvre-feu, jauges d’accueil, consommation debout en intérieur interdite) et de conditions météorologiques défavorables. Par ailleurs, des incertitudes pèsent sur l’évolution de la situation sanitaire au cours du second semestre.

Enfin, le secteur est confronté à une pénurie de personnel, une partie des employés des CHR ayant changé de voie professionnelle au cours de ces derniers mois.

L'organisation du marché

Les bars-tabac représentent plus de la moitié des buralistes et sont soumis à la fois aux exigences réglementaires liées à la vente de tabac et à celles des débits de boissons (licence de débit de boissons à consommer sur place de 3ème ou 4ème catégorie).

Selon la catégorie de licence

  • Licence III : elle permet au débit de boissons à consommer sur place de vendre des boissons du groupe 3 (vins, bière, cidre, etc).

  • Licence IV : elle permet au débit de boissons à consommer sur place de vendre des boissons du groupe 4 et 5 (les autres boissons alcooliques).

Selon le degré de diversification

  • Les bars-tabac les moins diversifiés : ils proposent la vente de tabac et de boissons (licence III ou IV). Le débitant est également tenu de remplir les « charges d'emploi », c'est-à-dire la vente des timbres fiscaux, timbres postes, etc.

  • Les bars-tabac les plus diversifiés : ils proposent une palette de produits et services hors tabac et boissons :

    • Les produits et services commissionnés : jeux (les buralistes représentent plus des 3/4 des points de vente FDJ), presse (plus de 60% des buralistes ont une activité presse), timbres-Poste, timbres amendes et fiscaux, téléphonie mobile, etc.

    • Les autres produits et services : snacking, confiseries, etc.

(1) Source : Confédération des buralistes

(2) Source : Insee, Esane, Débits de boissons.

(3) Source : Insee, Indice de chiffre d'affaires base 2015, Débits de boissons.

Article mis en ligne le 21 Septembre 2022