Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

L'activité du médecin généraliste

Mis à jour le 11 Octobre 2022
cabinet medecin generaliste
Accueil Idées business Le marché du médecin généraliste

Créez votre business plan gratuitement

Créer un business plan

L'installation

La création d'un cabinet est le mode d'installation le plus répandu. Il nécessite peu d'investissements.

Les praticiens peuvent s'appuyer sur le portail d'accompagnement aux professionnels de santé (PAPS) pour réaliser une étude de territoire préalablement à leur installation (démarches, aides, etc.). Les outils CartoSanté (ARS) et Rézone (Assurance Maladie) fournissent, pour une zone géographique donnée, des statistiques détaillées sur l'offre et la consommation de soins, l'activité des professionnels de santé et l'accès aux soins.

L'Assurance Maladie a mis en place des mesures incitatives pour favoriser l'installation des médecins dans les zones déficitaires (contrat d'aide à l'installation des médecins, dispositif praticien territorial de médecine générale ou de remplacement).

La reprise d'un cabinet doit être préparée bien à l'avance dans la mesure où la relation avec le médecin généraliste est une relation de confiance, établie sur du long terme. Fiscalement, la cession du cabinet est considérée comme une vente de droit de présentation de patientèle.

Les investissements

L'équipement complet d'un cabinet revient à environ 15 000 €, hors véhicule.

La dernière convention médicale (2016-2021) instaure un forfait structure pour inciter les médecins à mettre en place des outils et de nouvelles organisations facilitant la gestion du cabinet ainsi que la coordination du parcours des patients (jusqu’à 9 695 euros en 2022).

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit le nombre d'actes qu'il effectue mensuellement et annuellement au cabinet (lettre C) ou en visite chez ses patients (lettre V). En moyenne, un généraliste effectue 4 800 actes par an.

Les honoraires

Les honoraires de l'activité libérale se décomposent des actes, des forfaits et de la rémunération sur objectif de santé (ROSP). Ils sont parfois complétés par les revenus d'une activité salariée (hôpital notamment). Les médecins du secteur 1 s'engagent à respecter scrupuleusement les tarifs conventionnels et bénéficient en contrepartie d'un régime fiscal et social privilégié. Les médecins du secteur 2 sont conventionnés mais ont opté pour des honoraires libres. En contrepartie, ils n’ont pas droit aux mêmes avantages sur le plan social que leurs confrères du secteur 1, sauf s’ils limitent leurs dépassements d’honoraires, en adhérant aux OPTAM (options pour la maîtrise des dépassements d’honoraires).

Les charges

Les principales charges sont constituées par les cotisations sociales personnelles, les frais de déplacement, les loyers et les charges salariales (secrétariat).

L'avenant 7 à la convention nationale du 20 juin 2019 définit l'aide financière accordée par l'Assurance-Maladie pour le déploiement des assistants médicaux. Cette aide finance tout ou partie du salaire de l’assistant médical (1/3 temps, mi-temps ou temps plein). Son montant varie de 12 000 euros et 36 000 euros la première année, 9 000 euros à 27 000 euros la deuxième année, 7 000 euros à 21 000 euros la troisième année. Elle s'adresse aux médecins du secteur 1 ou du secteur 2 avec engagement de modération tarifaire (optam ou optam-co). Pour être éligibles à cette aide, les médecins généralistes doivent avoir un nombre de patients les ayant choisis pour médecin traitant de plus de 640 patients.

La maîtrise du résultat

Les principales charges du médecin généraliste étant fixes, son résultat dépend principalement de ses honoraires. Pour obtenir un revenu confortable un généraliste doit parvenir à un seuil d'actes compris entre 6 000 et 7 000 par an.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

En phase d'installation, le médecin doit disposer d'un fonds de roulement égal à 3 mois d'honoraires moyens. En rythme de croisière, ce montant peut se limiter à 1 mois.

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, Activité des médecins généralistes.

Article mis en ligne le 11 Octobre 2022