Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

Comment ouvrir un cabinet d'ostéopathie ? Le guide en 7 étapes

5 min. de lecture
Mis à jour le 18 Janvier 2024
ouvrir cabinet osteopathe

Ouvrir un cabinet d'ostéopathe

Marché

Activité

Vigilance

Réglementation

Accueil Idées business

En résumé

  • Pour ouvrir son cabinet d’ostéopathie, un diplôme d'ostéopathe (DO) ou un diplôme universitaire (DU) en médecine manuelle ostéopathie médicale est requis pour ouvrir son cabinet d’ostéopathie.

  • Il faut obtenir l'autorisation de l'Agence Régionale de Santé et un numéro ADELI, ainsi qu'une assurance responsabilité civile professionnelle médicale.

  • Une étude de marché et un business plan détaillé sont nécessaires pour déterminer l'emplacement et le potentiel commercial. Le choix du statut juridique, la fixation des tarifs, l'achat du matériel et les stratégies de communication sont des étapes clés pour le développement du cabinet.

  • Vous devrez créer votre entreprise pour vous lancer. Il faudra donc ouvrir un compte professionnel.

Qui peut ouvrir un cabinet d’ostéopathie ?

Quel diplôme pour ouvrir un cabinet d’ostéopathie ?

Pour devenir ostéopathe et ouvrir un cabinet, un diplôme est nécessaire :

  • Un diplôme d’ostéopathe (DO) obtenu en 5 ans de formation dans un établissement agréé par le ministère de la Santé (payant).

➡️ Exemple : l’École supérieure d'ostéopathie (ESO).

  • Un diplôme universitaire (DU) de médecine manuelle ostéopathie médicale, obtenu en 3 ans. Cette formation s’adresse aux médecins généralistes ou autres praticiens qui souhaitent compléter leur parcours et devenir ostéopathe.

❌ Il est impossible de devenir ostéopathe sans diplôme.

Vous pouvez cependant vous spécialiser durant votre formation, comme ostéopathe du sport, postural, nutritionniste, etc.

Quelles compétences techniques pour ouvrir un cabinet d’ostéopathie ?

Devenir ostéopathe nécessite certaines compétences en termes de savoir-être, mais également d’entrepreneur pour ouvrir et développer son cabinet d’ostéo :

  • Écoute et empathie pour formuler un diagnostic ;

  • Créer une relation avec le patient ;

  • Connaître la physionomie et la psychologie ;

  • Être en bonne condition physique pour manipuler les patients ;

  • Des connaissances en gestion comptable/administrative, communication, marketing.

Quels sont les certificats obligatoires pour ouvrir un cabinet d’ostéopathie ?

Afin d’ouvrir votre cabinet d’ostéopathie dans les règles, il convient d’obtenir (à la suite du diplôme) l’autorisation d’user du titre d'ostéopathe auprès de votre Agence Régionale de Santé (ARS).

Vous obtenez ensuite un numéro ADELI qui permet d’exercer l'ostéopathie.

D’autre part, l'ostéopathe doit souscrire à une assurance responsabilité professionnelle médicale (RCPM) pour ouvrir son cabinet d'ostéo.

Peut-on se reconvertir en ostéopathe ?

Il est tout à fait possible de se reconvertir en ostéopathe à condition de valider la formation diplômante.

Pour les professionnels médicaux ou paramédicaux, les kinésithérapeutes et autres praticiens, le cursus de formation est moins long (3 à 4 ans).

➡️ Renseignez-vous auprès d’un établissement de formation agréé.

Étape 1 : Bien définir son projet d'un cabinet d'ostéopathie

Faire l’étude de marché du cabinet d’ostéopathie

Réaliser une étude de marché est indispensable pour ouvrir un cabinet d’ostéopathie. Elle permet de comprendre où s’installer et d’estimer le potentiel commercial :

  • Analysez les ostéopathes concurrents : qui sont-ils ? Leurs tarifs ?

  • La patientèle : qui sont les patients ? Les pathologies, les habitudes et les dépenses consacrées à l'ostéopathie ?

La consultation d’ostéopathie n’est pas remboursée par la sécurité sociale, ce qui peut freiner certains patients.

  • Le mode d’exercice de l'ostéopathie : libéral en cabinet individuel, pluridisciplinaire, exercice mixte ?

  • Les tendances du marché de l'ostéopathie : plus de 2 000 nouveaux ostéopathes sont diplômés chaque année, comment vous installer en évitant la concurrence ?

➡️ L’évolution de la fréquentation, reconnaissance de la profession d’ostéo, prise en charge par les complémentaires, etc.

La réglementation et les points de vigilance : usage du titre d'ostéopathe, démarches pour ouvrir un cabinet, etc.

Données

Chiffres clés

Nombre d’ostéopathes (décembre 2021)

36 861

Ostéopathes exclusifs (2022)

63, 49 %

Recettes moyennes encaissées (2021)

59 436 €

Prix moyen d’une consultation d’ostéopathie

50 - 60 €

Rédiger le business plan du cabinet d’ostéopathie

Rédiger le business plan d’un cabinet d’ostéopathie, aide le praticien à anticiper son installation. Ce document permet également aux investisseurs et à la banque, de mieux cerner le potentiel économique du projet. Voici comment procéder :

  • L’executive summary présente le projet et donne envie d’en savoir plus (en 2 pages maximum).

Présentez-vous, les principales forces du cabinet d’ostéo, les perspectives de développement.

  • L’étude de marché montre factuellement l’opportunité de s’installer en libéral et d’investir dans votre cabinet d’ostéopathie.

  • Le modèle économique détaille comment votre cabinet d’ostéo gagne de l’argent.

Stratégie commerciale, politique de prix, spécialisation, etc. Soyez précis pour séduire les investisseurs !

Aidez-vous de la méthode des 4 P : prix, produits (les prestations), place (emplacement), promotion (comment faire connaître le cabinet).

Les investisseurs y seront évidemment très attentifs, soyez rigoureux !

Est-ce qu'ouvrir un cabinet d'ostéopathie est rentable ?

Ouvrir un cabinet d’ostéopathie peut être rentable à condition de bien choisir son emplacement (peu concurrentiel) et de se constituer une patientèle fidèle.

  • On estime le salaire moyen d’un ostéopathe à 2 974 € brut mensuel (avant charges et impôts) ;

  • Le bénéfice comptable (après paiement des charges) d’un ostéo libéral est en moyenne de 26 191 € par an (soit 2 182 € mensuel).

👉 Attention, car de nombreux praticiens travaillent énormément pour un salaire peu élevé, surtout les ostéopathes débutants. Il faut donc anticiper votre charge de travail dans le business plan pour ouvrir un cabinet rentable.

Étape 2 : Le statut juridique d'un cabinet d'ostéopathie

Pour ouvrir un cabinet d'ostéopathie et pouvoir pratiquer, vous devez créer un statut juridique. Voici les différentes options, leurs avantages et inconvénients :



Avantages

Inconvénients

Entreprise Individuelle

  • Création et gestion simplifiée (pas de capital social)
  • Responsabilité limitée au patrimoine professionnel
  • Option pour la microentreprise
  • Patrimoine professionnel et personnel confondu
  • Impossible de déduire ses charges au régime réel
  • Impossible de s’associer
  • Compte pro obligatoire au-delà de 10 000 € de CA pendant 2 ans consécutifs

Micro Entreprise

  • Exercice en nom propre
  • Création et gestion simplifiée
  • Franchise en base de TVA (seuil de 36 800 €)
  • Cotisations sociales simples : 21,2 % du CA
  • Plafonds de CA (77 700 € pour les professions libérales)
  • Peu de protection sociale
  • Impossible de déduire ses frais professionnels
  • Déclaration contrôlée si dépassement du plafond de CA

Société (SCP, SEL, SCM)

  • Possibilité de s’associer
  • Imposition des associés directement, en SCP
  • Création d’une clientèle commune en SCP
  • Imposition à l’IS en SEL et indépendance des membres
  • Responsabilité limitée aux apports en SEL
  • Liberté de fonctionnement en SCM
  • Mise en commun de moyens en SCM
  • Démarches de création et de gestion plus lourdes qu’en microentreprise
  • Solidairement responsable des dettes en SCM et SCP
  • Formalisme de fonctionnement en SEL

👉 Ouvrir un compte bancaire professionnel est obligatoire à partir de 10 000 € de CA pendant 2 ans consécutifs.

Bon à savoir

Il existe différentes variantes de la SEL (SELARL, SELAS, SELAFA) qui ressemblent à leur équivalent de société commerciale (SAS, SARL, SA).

Étape 3 : Comment créer son entreprise ?

Pour toute création d’entreprise et ouverture d’un cabinet d’ostéopathie, n’oubliez pas de fournir votre diplôme et votre numéro ADELI.

Créer une micro entreprise

  • Déclarer votre activité sur le site du guichet unique de l’INPI ;

  • Fournir les pièces justificatives (identité, non-condamnation, domicile, diplôme) ;

Vous recevez ensuite votre numéro SIRET.

Créer une société

  • Choisir la forme juridique (SEL, SCP, etc.) ;

  • Rendez-vous sur le guichet unique de l’INPI ;

  • Rédiger les statuts ;

  • Déposer votre capital social sur un compte pro ;

  • Publier un avis de constitution au Journal d’annonces légales (JAL) ;

  • Fournir les justificatifs pour immatriculer la société (autorisation d’exercer, identité, domicile, DBE - déclaration des bénéficiaires effectifs, non-condamnation, etc.).

Étape 4 : Investissement et Financement d’un cabinet d’ostéopathie

Quel budget pour un cabinet d'ostéopathie ?

Le budget initial permet de couvrir l’ouverture du cabinet d’ostéopathie et ses coûts de fonctionnement, notamment :

  • Les coûts de création de l’entreprise (hors microentreprise) et les charges ;

  • Le loyer du cabinet ou le remboursement de l’emprunt ;

  • L’achat du matériel (table d'ostéopathie, bureautique, mobilier, etc.) ;

  • Les frais de communication.

Le budget nécessaire dépend de l’emplacement du cabinet et de votre activité, mais prévoyez au moins 20 000 € pour les premiers loyers, les frais fixes et l’achat du matériel professionnel.

Bon à savoir

Il est fortement conseillé de rejoindre une association de gestion agréée (AGA) d’environ 200 €/an pour des avantages fiscaux.

Comment financer l’ouverture d’un cabinet d'ostéopathie ?

En complément d’un prêt bancaire ou d’un apport personnel, il existe des aides et des subventions pour vous aider à ouvrir votre cabinet :

  • L’ACRE : exonération de charges sociales la première année (totale ou partielle) ;

  • L’ARCE : obtenir 45 % des allocations chômage sous forme de capital (pour financer l’installation dans le cabinet par exemple) ;

  • L’exonération de charges en ZRR : aide pour s’implanter en zone de revitalisation rurale (ZRR) ;

  • Prêt d’honneur à taux 0 % (Réseau Entreprendre ou Initiative France).

Étape 5 : Les assurances obligatoires pour un cabinet d'ostéopathie

Pour ouvrir votre cabinet d’ostéopathie, il est obligatoire de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle médicale qui vous couvre l’ostéopathe en cas de dommages causés.

➡️ Exemple : un patient se blesse dans le cabinet ou estime que ses problèmes ont empiré après vous avoir consulté.

Généralement, la RCPM inclut aussi une protection juridique.

Étape 6 : Fixer ses tarifs d’ostéopathe

Les tarifs d’une consultation d’ostéopathie sont fixés librement par le praticien. Pour les fixer :

  • Observez la concurrence ;

  • Déterminez un nombre de patients par semaine ;

  • Anticipez toutes vos charges et dépenses.

Pour rappel, le tarif moyen d’une consultation se situe autour de 50 € et 60 € en ville.

  • Vous pouvez augmenter vos tarifs en fonction de l’emplacement et de la notoriété de l’ostéopathe.

  • N’oubliez pas d’afficher les tarifs pratiqués dans la salle d’attente du cabinet et sur votre site internet.

Étape 7 : Lancer son cabinet d'ostéopathie

Trouver le local pour ouvrir un cabinet d’ostéopathie

Pour ouvrir votre cabinet, il faut trouver un local adéquat.

  • Le Registre des ostéopathes de France recommande une superficie d’au moins 15 m2 ;

  • Avoir une salle d’attente et un espace consultation distinct ;

  • Toilettes accessibles aux PMR ;

  • Espace calme, insonorisé et confortable pour les patients.

Il est possible de s’installer dans un cabinet pluridisciplinaire ou vous associer à un cabinet existant afin de mutualiser les frais du cabinet.

Affichez dans le cabinet d’ostéopathie :

  • Le traitement des données clients ;

  • L’AGA dont vous faites partie ;

  • Les tarifs.

Acheter le matériel d’ostéopathe

Pour exercer correctement, l'ostéopathe doit aménager son cabinet. Voici quelques équipements et matériel indispensable à l’activité :

Équipement

Description

Prix indicatif

Table d’ostéopathie

Table de massage Ecoposturale électrique ou non, pour manipuler les patients

2 000 €

Coussins de massage

Jeu de coussins pour optimiser le confort du patient

+100 €

Stéthoscope

Matériel médical général à posséder

60 €

Huile de massage

Consommable de massage nécessaire à la pratique

+100€/mois

Bureautique

Ordinateur, imprimante, TPE

1 000 €

Salle d’attente

Fauteuils, table d’appoint, décoration

2 000 €

Recruter pour son cabinet d’ostéopathe

Pour développer votre cabinet d’ostéopathie, vous pouvez vous associer pour mutualiser les frais et les recettes, mais aussi recruter du personnel :

  • D’autres ostéopathes à temps partiel pour vous remplacer pendant vos congés ou lorsque vous pratiquez à domicile.

  • Attention aux frais qu’engendre le recrutement d’un salarié (charges patronales, réglementation).

Comment développer son cabinet d’ostéopathe ?

Ouvrir un cabinet d’ostéopathie ne suffit pas, il faut le faire connaître et le développer pour attirer des clients et les fidéliser. Voici quelques bonnes pratiques pour y arriver :

Checklist

  • Remplir une fiche d’établissement Google pour trouver vos coordonnées.

  • Avoir un site internet avec vos coordonnées, une présentation de l’ostéopathe et la possibilité de prendre rendez-vous.

  • Développer une présence sur les réseaux sociaux (Youtube, Instagram, TikTok…) : sensibilisez à votre pratique, éduquez et divertissez les futurs patients.

  • Publier des articles de blog (dans la durée) pour asseoir votre légitimité.

  • Cultiver un réseau de professionnels et d’autres praticiens (podologues, médecins, psychologues, infirmiers, etc.) qui vous recommandent auprès de leur clientèle.

  • Avoir une fiche sur les annuaires gratuits : Doctolib, Registre des ostéopathes de France, annuaire-ostéopathe.

La communication doit être une part non-négligeable de votre activité d’ostéopathe, afin de vous constituer une patientèle. Pensez à offrir une excellente expérience patient, pour qu’ils reviennent à votre cabinet et vous assurent du chiffre d’affaires !

Article mis en ligne le 18 Janvier 2024