Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

Comment devenir livreur Uber Eats ?

7 min. de lecture
Mis à jour le 24 Juin 2024
Livreur Uber Eat
Accueil Idées business Devenir coursier indépendant

Pourquoi devenir coursier Uber Eats ?

Devenir livreur Uber Eats assure un complément de revenus à de nombreux salariés à temps partiel ou aux étudiants et aux demandeurs d’emploi. C’est un métier accessible pour lequel peu de conditions sont nécessaires : aucun diplôme, ni niveau scolaire, ni maîtrise de la langue n’est requis.

Les conditions de travail sont flexibles chez Uber Eats : vous décidez de vos horaires et de votre disponibilité. Quitte à être coursier indépendant, Uber Eats offre certains avantages et la notoriété de sa marque. En complément, un partenariat avec un assureur apporte une protection minimale que d’autres plateformes n’offrent pas.

De plus, en tant que leader, Uber est connu des restaurateurs et des clients. Elle est présente dans de nombreuses villes de France et pas seulement les métropoles.

La livraison de repas à domicile a littéralement explosé depuis la crise sanitaire. Et se faire livrer un repas le midi ou le soir est devenu une habitude pour de nombreuses personnes. Il faut dire que côté consommateur, la livraison apparaît souvent abordable.

Le livreur est indépendant donc peut s’inscrire sur plusieurs plateformes concurrentes en même temps, même si cela peut compliquer sa gestion des revenus et des missions.

Alors prêt à enfourcher votre vélo et à prendre votre sac vert et noir ?

Étape 1 : Respecter les conditions pour devenir coursier Uber Eats

Le métier de coursier Uber Eats est accessible à tout le monde, sous conditions.

Pour vous lancer, vous devez impérativement :

Checklist

  • être majeur ;

  • avoir une pièce d'identité valable au sein de l’Union européenne ;

  • avoir un casier judiciaire vierge 

  • avoir votre propre entreprise (et fournir l'extrait KBIS ou l’avis de situation au repertoire SIRENE) ;

  • disposer d'un smartphone ;

  • avoir un sac isotherme aux normes [(35cm (L) x 35cm (l) x 30cm (h)] ;

  • avoir un vélo (classique ou électrique) ;

  • avoir un compte bancaire (Propulse by CA vous recommande un compte pro) ;

  • fournir une attestation de vigilance (dès 5000€ de chiffre d’affaires).

Pour être coursier, vous devez obligatoirement posséder tout l’équipement de sécurité nécessaire et imposé par le Code de la route. En outre, et pour des raisons évidentes, si vous choisissez de faire vos livraisons à scooter ou en voiture, vous devez nécessairement posséder :

  • le permis de conduire ;

  • les documents du véhicule (carte grise et assurance) ;

  • une licence de transport ;

  • une capacité de transport de marchandises.

Bon à savoir

Les pièces d'identité acceptées sont les suivantes :

  • Cartes d'identité et passeports délivrés par un pays de l'Union européenne

  • Titres de séjour français autorisant la création d'une auto-entreprise

  • Récépissés de renouvellement de titre de séjour accompagné, sur la même photo, du titre de séjour expiré

  • Récépissés de première demande de titre de séjour seulement si accompagné d’un passeport

  • Visas français (sauf si mention “étudiant”)

Étape 2 : Choisir un statut juridique pour faire des livraisons Uber Eats

Chez Uber Eats, vous ne signez pas de contrat de travail puisque vous êtes considéré comme un prestataire. Vous travaillez comme travailleur indépendant. C'est pourquoi il est indispensable de disposer d'un statut juridique adapté à votre activité.

Bon à savoir

Pour exercer cette activité, les coursiers choisissent généralement le statut de micro-entrepreneur.

En général, l'activité de livreur est soit temporaire, soit un complément de salaire. La micro-entreprise présente donc des avantages non négligeables.

Voir aussi : être auto-entrepreneur et salarié

La livraison de repas est une prestation de services. Le plafond de chiffre d’affaires est donc de 77 700 €. Les cotisations sociales correspondent à 22 % de votre chiffre d’affaires.

L’un des avantages du statut de micro-entrepreneur est le principe : 0 chiffre d’affaires = 0 cotisation. Vous payez des charges sociales sur le montant réellement encaissé et versé sur votre compte !

Récapitulons, voici les avantages de la micro-entreprise :

  • 👍Démarches faciles, rapides et peu coûteuses.

  • 👍Obligations sociales, fiscales et comptables allégées.

  • 👍Possibilité de mettre fin à l'activité rapidement et sans difficulté.

Les inconvénients de la micro-entreprise sont :

  • 👎Chiffre d'affaires limité à 77 700 €.

  • 👎Facturation de la TVA à partir de 36 200 € de chiffre d’affaires annuel.

Étape 3 : Créer une micro-entreprise pour Uber Eats

Le statut de la micro-entreprise est le plus adapté pour devenir livreur Uber Eats. Vous créez ainsi facilement une entreprise individuelle et la soumettez à un régime simplifié offert par la micro-entreprise.

D’ailleurs, c’est le statut adopté par les deux-tiers d’entreprises créées en France en 2021. Notez une hausse de 25 % des créations d’entreprises dans le secteur transport et logistique !

Bon à savoir

La micro-entreprise est le statut juridique des auto-entrepreneurs.

Créer sa micro-entreprise via le Guichet unique

Devenir livreur Uber et micro-entrepreneur n’est pas très difficile. Toutes les étapes se font en ligne sur le Guichet unique géré par l’INPI (Institut national de la propriété industrielle).

La création de votre micro-entreprise comprend une déclaration de début d’activité. Une fois ce dossier accepté, vous recevez un numéro SIRET, le numéro unique de votre entreprise, indispensable pour vous inscrire en tant que coursier sur le site Uber Eats.

⌛Cela prend quelques jours ou quelques semaines, surtout si votre dossier n’est pas complet. Anticipez donc le début d’activité.

Bon à savoir

Un code APE est attribué lors de l’immatriculation.

Vérifiez qu’il correspond bien à votre activité (de nombreuses erreurs sont fréquentes) : le code APE pour les livreurs de repas à domicile est le 53.20Z “autres activités de poste et de courrier”.

Étape 4 : S'inscrire sur la plateforme Uber Eats

Créer son compte coursier Uber Eats

La première étape est de vous inscrire sur la plateforme Uber Eats. Elle est accessible à l'adresse suivante : uber.com/fr/fr/s/c/deliver/

L'inscription est simple, en ligne et gratuite. Vous serez guidé tout au long de la procédure. Attention : vous aurez besoin de votre smartphone.

Inscription Uber Eats

Les documents demandés à l'inscription

Pour vous inscrire sur la plateforme de livreur Uber Eats, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • mettre en ligne une photo de profil : elle permet aux restaurateurs de vous reconnaître et doit être de bonne qualité, prise de face sur fond clair, sans lunettes de soleil ni casquette ou bonnet. Et sans retouche !

  • fournir une pièce d'identité en cours de validité : carte d’identité française, belge ou italienne, passeport européen, titre de séjour autorisant à travailler de manière indépendante (pas de titre de séjour “étudiant” ni “salarié”), visa français (pas de visa étudiant), récépissé de première demande de titre de séjour accompagné d’un passeport ou du renouvellement avec la même photo que celle du titre expiré.

  • disposer d’un sac de livraison isotherme conforme aux normes (35 x 35 x 30 cm minimum). Ce sac doit pouvoir transporter une pizza à plat. Le top est le sac griffé Uber Eats vendu à 44,90 € !

  • présenter une preuve de l’existence de votre entreprise individuelle : un extrait Kbis ou un avis de situation SIRENE suite à vos démarches de création de votre micro-entreprise.

Télécharger l'application Uber Eats

Une fois votre compte activé, vous pouvez télécharger l'application Uber Eats Coursier sur votre smartphone. Cette application vous permettra de vous connecter à la plateforme, de recevoir des demandes de livraison et de gérer vos livraisons.

Transmettre son RIB pour être payé

Dès la première livraison effectuée, vous pouvez transmettre un RIB (relevé d’identité bancaire) pour percevoir votre rémunération de livreur Uber Eats.

Tous les documents et les échanges sont dématérialisés au sein de l’application Uber Eats.

Le compte pro

Vous n'êtes pas obligé d'ouvrir un compte bancaire pro dès le début de votre activité de coursier Uber Eats. Cependant, il devient obligatoire dès 10 000 € de chiffre d'affaires pendant deux années consécutives.

Cela vous permet de séparer vos finances personnelles et professionnelles, de faciliter la gestion de votre activité et de bénéficier de services bancaires adaptés à vos besoins.

L'attestation de vigilance

Si votre activité se passe vraiment très bien, si vous accumulez les missions de livraison et les kilomètres, vous pouvez dépasser 5 000 € de chiffre d’affaires (CA). Il faudra alors fournir une attestation de vigilance qui garantit que vous payez vos cotisations sociales et êtes à jour de vos déclarations sociales et fiscales auprès de l’Urssaf.

➡️ Ce document se télécharge très facilement dans votre espace auto-entrepreneur !

Étape 5 : S'assurer quand on est livreur Uber Eats

Aucune assurance n’est obligatoire contrairement aux chauffeurs Uber. Toutefois, le risque d’accident est important et une bonne mutuelle est un plus. Certaines compagnies ont développé des offres spécifiques pour les coursiers. Prévoyez notamment une assurance pour couvrir le vol de votre vélo.

Les livreurs Uber Eats bénéficient automatiquement de l'assurance santé et prévoyance AXA (Protection Partenaires), ainsi que d'un accompagnement juridique gratuit en cas de discrimination ou d'agression dans le cadre de leur activité.

Si vous possédez déjà une assurance quelconque, gardez-la ! L'assurance Uber Eats complète toute assurance déjà souscrite au préalable.

Étape 6 : S'équiper pour devenir livreur Uber Eats

Les équipements indispensables au livreur Uber Eats

L'investissement de départ des coursiers Uber Eats se résume aux achats suivants :

Équipement

Prix indicatif

Sac de livraison isotherme (vert)

44,90 €

Sac noir Uber Eats isotherme

49,90

Un vélo (VTT, vélo électrique, vélo de course, etc.)

entre 100 € et 10 000 € selon la qualité

Un scooter de 50 cc

de 1 000 à 6 000 €

Un antivol (vélo ou moto)

entre 5 et 150 €

L'assurance du scooter

de 400 € à 700 €/an

La révision du scooter

de 150 € à 250 €

L'essence

variable

L'équipement de protection :

  • dont casque homologué E intégral 
  • gants de moto
  • lumières pour vélo
  • rétro-réfléchissants
  • vêtements adaptés

entre 100 et 400 €

Attention

Pour que votre sac isotherme soit accepté par Uber Eats, il doit obligatoirement répondre aux dimensions minimales 44 cm (L) x 35 cm (l) x 40 cm (h). Vous pouvez le commander sur le site Boolanga Business, partenaire Uber Eats (uberfr.wearyourebrand.com).

Achat sac Uber Eats

Financer son équipement de coursier

Si vous ne disposez pas des économies suffisantes pour financer vous-mêmes vos équipements de livreur-coursier, les solutions suivantes sont envisageables :

  • Choisir le crédit-bail ou la location avec option d'achat (l'Adie et Renault proposent ce système avantageux).

  • Souscrire à un prêt personnel ou à un microcrédit professionnel auprès d'une banque (plusieurs banques proposent le crédit vélo à faible taux).

  • Opter pour le paiement en plusieurs fois directement en magasin au moment de l'achat.

Bon à savoir

Pour faire des économies à l'achat de votre vélo et de vos équipements, vous pouvez choisir l'un des partenaires de Uber Eats :

  • VelyVelo propose un vélo à assistante électrique (VAE) pour 79 € par mois (engagement de trois mois). L'offre inclut un cadenas, un système de suivi GPS et une assurance.

  • Avec Velair, vous pouvez acquérir un vélo électrique pour 999 € (paiement quatre fois sans frais possible).

  • Enfin, Teebike vous permet d'électrifier votre vélo classique pour 595 € au lieu de 795 €.

Combien gagne un coursier Uber Eats ?

Votre rémunération dépendra de la ville dans laquelle vous travaillez, du modèle de tarification et du nombre de courses réalisées.

La nouvelle tarification (contrats signés après le 25 septembre 2019) prévoit :

  • Pour Paris : 2,85 € par course + 0,85 € par kilomètre parcouru.

  • Pour les autres villes : 2,85 € par course + 0,76 € par kilomètre parcouru.

  • 0 % de frais de service.

💡Certaines villes mettent en place des coefficients multiplicateurs qui s'appliquent aux heures de pointe.

Exemple

Si vous réalisez deux à trois courses par heure sur une base de 7 heures par jour, et 35 heures par semaine, pour une moyenne horaire de 15 €, vous pourriez obtenir un chiffre d'affaires (CA) brut de 105 € par jour travaillé, hors primes. En déduisant les charges (cotisations sociales à 5,5 % et TVA), cela fait 99,75 € de bénéfices par jour.

Si vous travaillez cinq jours par semaine, votre CA brut serait de 1 995 €, soit 1 895,25 € net par mois.

Dans quelles villes travailler pour Uber Eats ?

En France, Uber Eats est présent dans plus de 500 villes ! On est loin des seules métropoles. Saviez-vous que vous pouviez devenir coursier Uber pour livrer des crêpes à Plougonven ou pour livrer un Kebab à Bar-le-Duc ? De la Corse au Nord de la France, de la pointe bretonne au Grand Est, de nombreuses villes de toute taille ont cédé à la folie Uber.

Quel que soit votre lieu d’habitation, vous pouvez envisager de livrer des repas dans un périmètre de quelques kilomètres.

Sans surprise, les meilleures villes pour travailler pour Uber Eats sont de grandes métropoles.

  • Paris : Paris est la plus grande ville de France et abrite une population dense et aisée. La demande pour les services de livraison de nourriture est donc très élevée.

  • Lyon : Lyon est la deuxième plus grande ville de France et est également une ville dynamique avec une population jeune et active. La demande pour les services de livraison de nourriture est donc également élevée à Lyon.

  • Marseille : Marseille est la troisième plus grande ville de France et est une ville cosmopolite avec une population diversifiée. La demande pour les services de livraison de nourriture est croissante à Marseille.

  • Bordeaux : Bordeaux est une ville populaire auprès des touristes et des étudiants. La demande pour les services de livraison de nourriture est donc plutôt saisonnière à Bordeaux, mais peut être très élevée pendant les périodes de pointe.

  • Toulouse : Toulouse est une ville dynamique avec une population jeune et en croissance. La demande pour les services de livraison de nourriture est également en croissance.

Bon à savoir

Lancez-vous comme livreur Uber en étant bien équipé ! S’il pleut souvent dans votre ville, prévoyez une tenue de cycliste adaptée à la pluie pour rouler en toute sécurité. Idem si vous vivez en pleine chaleur. La livraison à domicile du déjeuner en période de canicule peut relever de la mission impossible. Prévoyez de l’eau, des vêtements de rechange, etc.

Comment maximiser son business pour un livreur Uber Eats ?

Ça y est, vous pouvez enfin vous lancer ! Pour augmenter vos revenus, voici quelques conseils :

  • Choisissez un vélo électrique pour gagner du temps.

  • Optimisez vos trajets en refusant ceux qui vous demandent trop de temps de trajet.

  • Prenez les commandes aux heures de pointe et de boost : de 11 à 14 h et 17 h et 20 h la semaine.

  • N'ayez pas peur de la pluie : les gens se font d'autant plus livrer quand il pleut.

  • Placez-vous dans un quartier animé et populaire (zone de restauration, zone commerciale) : vous recevrez davantage de commandes.

  • Apprenez à connaître les restaurants qui préparent les plats rapidement : vous éviterez ainsi d'attendre trop longtemps.

  • Créez un lien avec vos clients pour obtenir des pourboires.

  • Chargez bien la batterie de votre vélo électrique pour ne pas vous retrouver à plat en pleine livraison.

  • Prenez des doubles commandes.

Vers une évolution du statut de livreur Uber Eats ?

L’Union européenne s’intéresse aux 28 millions de travailleurs indépendants sur les plateformes. Fin décembre 2021, la Commission européenne a rendu un projet de directive qui établit une présomption de salariat au profit des livreurs.

Concrètement, cela ne changera rien au statut d’indépendant du livreur Uber ou du livreur d’une autre plateforme numérique. Mais, lorsqu’un livreur mécontent voudra attaquer en justice l’entreprise, la charge de la preuve sera inversée. Il appartiendra à Uber de prouver que ce livreur travaille en toute indépendance.

La nouveauté de cette Directive réside dans une méthodologie “prête à l’emploi” pour les tribunaux des pays membres de l’Union européenne. Les juges devront évaluer 5 critères dans la relation entre le livreur et la plateforme :

  • fixation du niveau de rémunération,

  • supervision des missions,

  • choix des horaires et possibilité de refuser un travail,

  • obligations vestimentaires,

  • interdiction de travailler pour une plateforme concurrente.

Si deux de ces 5 critères sont présents, alors le livreur est considéré comme salarié avec toutes les conséquences que cela implique. Les syndicats comme les plateformes affirment qu’en l’état d’imprécision de ces critères, le salariat sera retenu ! Autant dire que la suite des discussions fera l’objet d’une bataille jusqu’au vote du texte final…. Une affaire à suivre pour tout livreur Uber Eats.

👉 Plusieurs tribunaux en Europe ont déjà requalifié les livreurs en salariés ! Le statut du livreur peut donc être appelé à évoluer dans les prochains mois. Si vous vous lancez avec l’objectif d’en faire votre activité principale, vous devez vous tenir informé de l’actualité autour de la réglementation sociale. Si vous vous lancez pour compléter vos revenus pendant une courte période, cela a moins d'importance dans votre projet.

Questions fréquentes pour devenir coursier Uber Eats

Article mis en ligne le 24 Juin 2024