Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Comment ouvrir une bijouterie ?

Mis à jour le 21 Septembre 2022
Ouvrir une bijouterie
Accueil Idées business Le marché de la bijouterie

Créez votre business plan gratuitement

Créer un business plan

Vous aimez l’artisanat, les pierres et les bijoux ? Vous voulez faire de cette passion votre métier mais vous vous demandez comment faire ? Avec ou sans diplôme… ? En indépendant ou en Franchise… ? Sous quel statut juridique… ? Autant de questions légitimes lorsqu’on se demande : Comment ouvrir une bijouterie ? Alors, suivez le guide !

Quel diplôme pour ouvrir une bijouterie ?

Devenir bijoutier-joaillier est souvent un désir qui naît sur les bancs de l’école et qui permet d’être rapidement orienté vers les formations dédiées au monde de la bijouterie comme :

  • Le CAP art du bijou et du joyau ;

  • Un Brevet des Métiers d’Art option bijouterie-joaillerie (après le CAP) ;

  • Le Diplôme des Métiers d’Art (DMA) option art du bijou et du joyau.

Si vous avez obtenu l’un de ces diplômes vous possédez déjà un bel atout pour ouvrir une bijouterie !

Mais si ce n’est pas le cas, votre projet entrepreneurial reste tout à fait réalisable car la réglementation des bijouteries n’impose aucune formation préalable à l’ouverture d’une bijouterie. Pour autant, il est indispensable de bien réfléchir et préparer son projet avant de se lancer !

Comment commencer un projet de bijoux ?

Créer sa propre entreprise de bijoux est un projet entrepreneurial qui recouvre deux activités bien différentes :

  • L’achat et la revente de bijoux : il s’agit ici d’une activité commerciale puisque vous vous spécialisez dans l’achat de bijoux destinés à être revendus sans aucune transformation préalable.

  • La fabrication de bijoux : dans ce cas, l’activité artisanale s’ajoute à la partie commerciale puisque vous vendez vos créations. Avec la conception de bijoux vous êtes donc considéré comme artisan, sauf si votre bijouterie compte plus de 10 salariés.

Artisan, commerçant ou les deux ? Du choix de votre activité de bijoutier dépendra la suite de votre projet !

Ouvrir une bijouterie : le guide

Comme pour n’importe quel projet d’entreprise, la première étape pour se lancer dans la vente de bijoux va être de réaliser une étude de marché afin de valider la pertinence commerciale du projet dans la zone d’implantation choisie.

Comment faire l’étude de marché d’une bijouterie ?

L’étude de marché d’une bijouterie doit commencer par une analyse approfondie du contexte, de la conjoncture et des grandes tendances du marché.

Le marché de la bijouterie en France

Il faut notamment savoir que le secteur de la bijouterie-joaillerie comprend 3 types de points de vente bien distincts :

  • Les bijouteries fantaisie : elles proposent des bijoux en matériaux non précieux et sans activité de conception ou de réparation.

  • Les bijouteries mixtes : généralement implantées dans des zones commerciales ou des galeries marchandes elles vendent des bijoux de moyenne gamme et font un peu d’horlogerie.

  • Les bijouteries de luxe : souvent située en centre-ville elles confectionnent et vendent des bijoux haut-de gamme et de la joaillerie précieuse.

En termes de conjoncture, le marché de la bijouterie en France se porte plutôt bien puisque selon le dernier rapport établi par le Comité Francéclat, le secteur horloger, joaillier et bijoutier français a enregistré en 2021 une croissance de +38% par rapport à 2020 et de +32% par rapport à 2019.

Mais face à la pression des franchises, les bijoutiers indépendants doivent de plus en plus attirer et fidéliser leurs clients avec des services annexes, comme la réparation ou le nettoyage de montres et de bijoux. Et bon nombre d’entre eux se retrouvent contraints de rejoindre un réseau de bijouteries en franchise pour obtenir une meilleure visibilité et pérenniser leur entreprise de bijoux.

L’étude de marché de votre bijouterie

Une fois cet état des lieux général réalisé, vous devez aller à la rencontre de votre futur clientèle pour compléter l’étude de marché de votre bijouterie.

Le but étant de comprendre leurs attentes en termes de types de produits et de prix mais aussi d’analyser les comportements d’achats de vos futurs clients :

  • Pour quelles occasions vont-ils acheter des bijoux ?

  • Est-ce pour offrir ou plutôt pour se faire plaisir ?

  • Savent-ils généralement ce qu’ils veulent exactement ?

  • Comptent-ils sur le bijoutier pour les conseiller ?... etc

Il sera également nécessaire de connaître les caractéristiques démographiques des clients situés sur votre zone de chalandise : la répartition hommes-femmes, les âges, les catégories socio-professionnelles, etc…

Puis d’étudier la concurrence directe présente sur votre zone d'implantation : le nombre de bijouteries déjà implantées, les différents types de produits proposés, leurs prix… Sans oublier la concurrence indirecte comme les sites e-commerce et les grandes surfaces, par exemple.

Une fois que vous aurez réunis tous ces éléments indispensables à votre étude de marché, une question viendra certainement se poser : « Ouvrir une bijouterie indépendante ou en franchise ? »

Les différences entre ouvrir une bijouterie en indépendant ou en Franchise

Pandora, Agatha, Claire’s, Julien d’Orcel, Cléo… Autant d’enseignes de bijouteries fantaisie ou bijouteries mixtes qui recherchent des franchisés selon l’Observatoire de la Franchise. Faire le choix d’ouvrir une bijouterie en franchise permet de profiter de la renommée de l’enseigne mais aussi du soutien d’un réseau dans la création et la gestion de votre bijouterie.

Mais attention, si vous êtes franchisé vous ne pourrez pas proposer vos créations à la vente. La franchise n’est donc pas une option à envisager si vous êtes créateur de bijoux et que vous souhaitez ouvrir une bijouterie vendre vos créations.

Quel local pour ouvrir une bijouterie ?

Franchisé ou indépendant, vous aurez besoin d’un local pour votre projet de bijouterie et le choix de son emplacement aura un impact sur vos ventes ce qui en fera un élément clé de votre business plan.

Les critères de choix du local pour une bijouterie dépendent de votre projet :

  • Une bijouterie fantaisie ou mixte peut parfaitement trouver sa place dans un centre commercial, une galerie marchande ou une rue commerçante.

  • Une bijouterie haut de gamme avec des articles de haute-joaillerie, sera plus à sa place dans le centre d’une grande ville ou un quartier chic moins passant, pour une clientèle plus réservée et sélective.

Évidemment, la différence d’emplacement mais aussi la surface de votre local influera sur le prix d’achat ou de loyer à prendre en compte dans le business plan de votre bijouterie !

Les statuts juridiques recommandés pour une bijouterie

Pour ouvrir votre bijouterie vous pouvez passer par le statut d’auto-entrepreneur si vous souhaitez commencer votre activité rapidement tout en profitant d’un régime fiscal et social simplifié. Mais attention avec une bijouterie en Micro entreprise, votre patrimoine personnel n’est pas protégé et vous êtes limité en termes de chiffre d’affaires.

C’est pourquoi la forme sociétale est recommandée pour ouvrir une bijouterie. Si vous lancez seul votre activité vous avez le choix entre le statut d'EURL ou de SASU. Mais si vous créez une bijouterie avec plusieurs associés, le statut de SARL et SAS sont bien plus adaptés

Les besoins humains et matériels pour lancer un projet de bijouterie

Lors de l’élaboration du budget prévisionnel de votre bijouterie, il sera important d’inclure votre besoin éventuel en personnel. Vous pouvez parfaitement démarrer seul, si la taille de votre bijouterie le permet.

Mais si vous avez décidé de créer une bijouterie de luxe il vous faudra du personnel qualifié comme des vendeurs et conseillers multilingues ou du des ouvriers diplômés en joaillerie pour d’éventuelles réparations.

Côté matériel, l’ouverture d’une bijouterie implique un investissement de base pour une boutique comme le comptoir, les présentoirs, le terminal de paiement, le mobilier pour accueillir la clientèle et les décorations pour qu’elle s’y sente bien.

Un bijouterie nécessite également un minimum de matériel de sécurité comme un système d’alarme, des coffres et des caméras de vidéosurveillance. En effet, la loi impose un dispositif de surveillance pour toutes les bijouteries qui possèdent un stock supérieur à 106 000 euros HT. Un point que votre assureur saura certainement vous rappeler !

Et bien évidemment, avant d’ouvrir une bijouterie il faudra prévoir votre stock de départ qui peut représenter un budget non-négligeable dans votre prévisionnel !

Enfin et surtout, il faudra prévoir l'acquisition de votre stock initial, qui peut parfois représenter un budget important.

Les autres investissements à prévoir dans le business plan d’une bijouterie

D’autres éléments sont à inclure dans le budget prévisionnel d’une bijouterie. Il s’agit entre autre :

  • De l’assurance dont le poste de dépense sera à la hauteur de la valeur de vos marchandises.

  • Des services comptables. Faire appel à un expert-comptable est souvent indispensable pour bien gérer les comptes, la TVA et les autres taxes applicables à la bijouterie-joaillerie.

  • Du budget marketing nécessaire à vous faire connaître mais aussi à fidéliser et développer votre clientèle.

Le business plan d’une bijouterie

Une fois que vous avez rassemblé tous les éléments dont nous venons de parler, il ne vous reste plus qu’à les synthétiser dans le business plan de votre bijouterie.

Ce document, associé à votre étude de marché, permettra de présenter votre projet entrepreneurial en détail avec les arguments et les chiffres nécessaires pour séduire les banques ou investisseurs éventuels. Il vous assurera également que votre projet d’ouvrir une bijouterie est viable et aussi solide qu’un diamant de taille !

Article mis en ligne le 21 Septembre 2022