Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

Comment ouvrir un commerce ambulant ?

6 min. de lecture
Mis à jour le 11 Juin 2024
commerce
Accueil Idées business

En résumé

  • Ouvrir un commerce ambulant ne nécessite aucun diplôme.

  • Avant de devenir commerce ambulant, vous devez définir votre concept, vos emplacements stratégiques et votre clientèle.

  • Un commerce ambulant vous permet de vendre vos produits ou vos services dans l’espace public de manière itinérante.

  • Vous devez obtenir plusieurs autorisations pour occuper l’espace public et vendre vos produits ou services (carte de commerçant et autorisation d’occupation temporaire).

Qui peut ouvrir un commerce ambulant ?

Les diplômes requis pour devenir commerce ambulant

Aucun diplôme et aucune expérience professionnelle spécifique ne sont exigés pour vous lancer dans un commerce ambulant. La plupart des marchands ambulants sont des autodidactes qui ont tout appris sur le tas.

Certaines formations peuvent cependant être utiles :

  • CAP équipier polyvalent du commerce ;

  • CAP dans le domaine de l’alimentation (boucherie, charcuterie, poissonnerie…) ;

  • Bac pro Métiers du commerce et de la vente.

Bien sûr, si vous envisagez de conduire un camion ou une camionnette, vous devez être en possession du permis de conduire adéquat. Si vous êtes commerçant ou artisan, vous devez remplir les mêmes conditions que pour une installation pérenne.

En complément, vous devez avoir les qualités de tout entrepreneur en termes de gestion, de comptabilité, de persévérance, de communication, etc.

Comment se reconvertir ?

Vous pouvez tout à fait ouvrir un commerce ambulant dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Avant de vous lancer, n’hésitez pas à faire le point avec un bilan de compétences (VAE). Vous pouvez ensuite suivre une formation, ou vous former sur le tas (entourage, employeur, etc.).

Encadré Attention : Est-ce que votre personnalité et vos contraintes personnelles sont compatibles avec les contraintes du commerce ambulant ? Vous devez avoir une grande disponibilité !

Étape 1 : Définir le concept de votre commerce ambulant

Mettons-nous d’accord sur ce qu’est un commerce ambulant. Un commerce est dit ambulant par opposition au commerce sédentaire. Ainsi, vous allez vendre vos produits ou vos services dans l’espace public, avec une autorisation, de manière itinérante.

Le commerce ambulant, c’est par exemple un camion de saucisses-frites devant un stade, un marchand de glaces près de la plage ou ouvrir un food-truck à proximité d’un centre d’affaires. Attention, ce n’est pas une vente à domicile !

Le commerçant peut exercer sur l’espace public à certains moments et avoir sa propre boutique en parallèle, sans que cela soit une obligation. Si vous n’avez pas de magasin, votre domiciliation professionnelle sera très souvent à votre domicile personnel.

Étape 2 : Valider son projet de commerce ambulant

Définir son concept grâce à l'étude de marché

Première étape indispensable, définir le concept de manière précise et chiffrée ! Voulez-vous devenir toiletteur pour chiens itinérant ou proposer un bar à soupe mobile, à moins que vous ne vouliez devenir marchand de glaces ambulant ?

La mobilité est tendance et les concepts de produits et services offrent des possibilités infinies. Dès que vous avez l’idée, une étude de marché du commerce ambulant s’avère indispensable :

  • Quelles sont les tendances du commerce ambulant ?

  • Qui sont vos concurrents ? Quels sont leurs points forts ? En quoi serez-vous meilleur ?

  • Qui sont vos futurs clients ? Quelles sont leurs habitudes de consommation ? Leur budget ?

Cette étude de marché ne doit pas être bâclée ! Elle vous aidera à définir vos meilleures ventes prévisibles, et surtout les emplacements de votre commerce ambulant.

Cette étude de marché ne peut pas être bâclée ! Elle s’accompagne d’un business plan chiffré avec les prévisions de chiffre d’affaires et les investissements nécessaires au démarrage et en vitesse de croisière.

Vous devez avoir déjà en tête votre clientèle, sa localisation, ses habitudes de consommation, etc. Cela vous aidera à définir vos meilleures ventes prévisibles, les emballages appropriés, et surtout l’emplacement ou les emplacements de votre commerce ambulant. Comme pour un commerce sédentaire, la localisation de votre lieu de vente est la clé du succès.

Données sur le marché de commerce ambulant

Données

Chiffres clés

Chiffre d’affaires
du secteur

3,221 milliards d’euros

Nombre d’entreprises dans
le secteur du commerce
de détail alimentaire
sur éventaires et marchés

32 296

Communes disposant
d’un marché

6 000

Répartition du marché

30 % de commerce ambulant
de produits alimentaires
et 70 % de produits non alimentaires

Faire son business plan pour ouvrir un commerce ambulant

L’étude de marché s’accompagne d’un business plan chiffré et précis. Ce document vous permet de clarifier votre projet et de solliciter un prêt professionnel auprès des banques. Il comporte plusieurs étapes :

  1. La présentation de votre projet : présentez votre concept, vos services et votre histoire (compétences, expériences, valeurs…) ;

  2. L’étude de marché : reprenez les éléments de votre étude de marché (concurrence, demande, tendances) ;

  3. Le modèle économique : détaillez votre politique de prix et votre stratégie marketing et commerciale ;

  4. La forme juridique : présentez le statut juridique choisi pour la création de votre entreprise ;

  5. Les prévisions financières : montrez la rentabilité de votre projet avec un compte de résultat prévisionnel, un bilan prévisionnel, un plan de financement, un plan de trésorerie et le besoin en fonds de roulement.

Est-ce que c’est rentable d’ouvrir un commerce ambulant ?

La rentabilité d’un commerce ambulant dépend de plusieurs facteurs :

  • l’emplacement choisi ;

  • la fréquentation sur ce lieu ;

  • la qualité des produits ;

  • la marge appliquée ;

  • la gestion des coûts (approvisionnements, carburant, frais de fonctionnement).

Certaines activités ambulantes sont plus rentables que d’autres. Par exemple, un food-truck peut générer un chiffre d’affaires annuel entre 50 000 et 200 000 €.

Bon à savoir

Pour savoir si votre commerce ambulant sera rentable, calculez votre seuil de rentabilité :

  • Seuil de rentabilité = charges fixes / [(CA - charges variables) / CA]

Étape 3 : Fixer les tarifs de son commerce ambulant

Vos prix dépendent de votre concept : camion de saucisses-frites, marchand de glaces, crêperie, librairie, épicerie ambulante…

Pour fixer vos prix de vente, vous devez prendre en compte :

  • votre emplacement : vendre des crêpes lors d’un festival permet de pratiquer des prix plus élevés que sur un petit marché de village ;

  • vos charges fixes : carburant, assurance du véhicule, taxes, emplacements, etc. ;

  • vos charges variables : coût des matières premières ;

  • votre positionnement : vendre des produits artisanaux (bijoux, poterie, objets décoratifs) sera plus cher que de vendre de la street food.

Étape 4 : Choisir un statut juridique pour un commerce ambulant

Il est possible d’exercer une activité de commerce ambulant sous le régime de la micro-entreprise. Toutefois, ce n’est pas forcément le statut le plus adapté car vous ne pourrez pas récupérer la TVA sur l’achat du véhicule, du matériel et du stock. Mais tout dépend de vos achats et de votre marge, ainsi que de vos besoins en termes d’emprunt bancaire.

Si vous souhaitez vous lancer seul comme commerce ambulant, le statut de la SASU est une bonne alternative à la micro-entreprise.

Voici un comparatif des différents statuts pour vous aider à faire votre choix :

Critères

Micro-entreprise

Entreprise individuelle (EI)

SASU

EURL

Formalités de création et de gestion

Simplifiées

Simplifiées mais plus lourdes qu’en micro-entreprise

Libres, mais complexes

Complexes et coûteuses

Protection du patrimoine personnel

Limitée au patrimoine professionnel

Limitée au patrimoine professionnel

Limitée aux apports

Limitée aux apports

Comptabilité

Peu d’obligations comptables

Peu d’obligations comptables

Comptabilité simplifiée

Vraie comptabilité obligatoire

Régime social

Régime micro-social

Sécurité sociale des indépendants

Assimilé salarié ou dirigeant non salarié

Assimilé salarié ou dirigeant non salarié

Régime fiscal

Impôt sur le revenu (IR) Micro-BIC ou Micro-BNC

IR avec l’option à l’IS (impôt sur les sociétés)

IS ou option pour l’IR

IS ou option pour l’IR

Capital minimum

Aucun

Aucun

1 € symbolique

1 € symbolique

Étape 5 : Trouver des financements pour créer son commerce ambulant

Quel budget pour lancer son activité de commerce ambulant ?

Avant même de parler marge et rentabilité, vous devez définir vos premiers investissements indispensables pour vous lancer :

  • un véhicule (camion ou remorque) : à acheter ou à louer, à transformer ou à mettre aux normes ;

  • les équipements nécessaires de cuisine, de conservation et de préparation ;

  • un groupe électrogène de secours ;

  • un premier stock de matières premières ;

  • les frais d’installation et de communication ;

  • la trésorerie de départ.

Comptez en moyenne 50 000 € pour vous lancer.

Quelles sont les sources de financement possibles ?

Pour compléter un apport personnel ou un emprunt bancaire, vous pouvez faire appel à de nombreuses aides financières :

  • le prêt d’honneur ou le prêt apport en capital de l’Adie ;

  • l’ACRE (Aide aux créateurs et repreneurs d'Entreprise) : exonération de charges sociales la première année ;

  • l’ARCE (Aide à la reprise ou à la création d'entreprise) : allocations chômage versées sous forme de capital ;

  • l’exonération de charges pour une implantation en zone de revitalisation rurale (ZRR) ;

  • le crowdfunding (financement participatif) ;

  • les aides régionales : renseignez-vous auprès de votre département !

Étape 6 : Réaliser les formalités de création d’entreprise

Pour créer votre société et ouvrir votre commerce ambulant, vous devez effectuer les formalités de création d’entreprise :

  • Rédiger les statuts juridiques de votre entreprise (vous-même en ligne ou avec l’aide d’un avocat) ;

  • Ouvrir un compte professionnel en ligne chez Propulse by CA ;

  • Déposer le capital social de la société sur votre compte professionnel ;

  • Publier un avis de constitution au Journal d’annonces légales (JAL) ;

  • Immatriculer votre société sur le site du Guichet unique.

Pour ouvrir votre commerce ambulant sous le régime de la micro-entreprise ou de l’entreprise individuelle, vous devez :

  • Vérifier votre éligibilité au statut ;

  • Déclarer et immatriculer votre micro-entreprise ou EI sur le site du Guichet unique ;

  • Fournir vos pièces justificatives (identité/domicile).

Étape 7 : Trouver un emplacement pour son commerce ambulant

Comme pour un commerce sédentaire, la localisation de votre lieu de vente est la clé du succès. Pour trouver l'emplacement idéal, il est important d’étudier plusieurs critères :

  • les habitudes et les horaires de passage de votre clientèle cible ;

  • la visibilité ;

  • le passage ;

  • la proximité avec d’autres commerces et un parking ;

  • la difficulté d’acquisition et le coût de l’emplacement.

N’hésitez pas à tester un maximum d’emplacements pour déterminer ceux qui sont le plus rentables.

Checklist

Les lieux privilégiés pour installer son commerce ambulant :

  • marchés et foires ;

  • plages, bords de route en zones touristiques ;

  • universités ou lycée ;

  • place de villages ;

  • parking d’une zone d’activité, de bureaux ou de bâtiments professionnels.

Acheter le matériel nécessaire

L’équipement à avoir pour démarrer votre activité va dépendre de votre concept. Pour vous donner une idée, voici une liste non exhaustive du matériel dont vous pourriez avoir besoin :

Nom de
l'équipement

Description

Prix moyen

Camion/
Remorque

Véhicule aménagé
pour la vente mobile

30 000 €

Équipement
de cuisine

Éléments de cuisine
(plaque de cuisson, évier...)

3 000 €

Réfrigérateur/
congélateur

Stockage des
produits frais

1 500 €

Étagères/
rangement

Pour le stockage
des produits et ustensiles

300 €

Table de travail

Espace de préparation
des aliments

200 €

Parasol/Tente

Protection contre
les intempéries

300 €

Caisse
enregistreuse

Pour l'encaissement
des ventes

600 €

Matériel de
communication

Flyers, enseignes, etc.

300 €

Petit
équipement

Ustensiles de cuisine,
vaisselle, etc.

100 €

Étape 8 : Obtenir les autorisations nécessaires pour ouvrir un commerce ambulant

Comme vous occupez le domaine public, vous êtes soumis à de nombreuses obligations :

  • obtenir une carte de commerçant ou d’artisan ambulant si vous exercez en dehors de la commune de domiciliation de votre entreprise ;

  • détenir une autorisation d’occupation temporaire (AOT) du domaine public, soit le permis de stationnement soit le permis de voirie ;

  • obtenir une autorisation explicite du propriétaire en cas d’installation sur un lieu privé ;

  • être titulaire d’une licence 3 de vente à emporter si vous vendez des boissons alcoolisées ;

  • suivre une formation à l’hygiène et à la sécurité alimentaire si vous vendez de la nourriture.

Bon à savoir

La carte de commerçant coûte 30 €. Elle est délivrée sous un mois maximum et est valable 4 ans. Il faudra ensuite la renouveler.

Étape 9 : Souscrire aux assurances obligatoires pour un commerce ambulant

Pour protéger votre activité, il est important de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Elle couvre les dommages corporels, matériels ou immatériels provoqués à un tiers en cas d’accident.

Par exemple, si vous avez endommagé un véhicule stationné à proximité en vous garant avec votre camion, la RC Pro prend en charge les frais de réparation.

Il faut également souscrire à une assurance camion magasin pour vous protéger en cas de vandalisme, vol ou incendie.

Comment développer son commerce ambulant ?

Pour développer l’activité de votre commerce ambulant et vous faire connaître, démarquez-vous de la concurrence et communiquez ! Voici quelques pistes pour attirer et fidéliser votre clientèle :

  • communiquez sur les réseaux sociaux (Instagram, TikTok, YouTube, Facebook) pour partager les coulisses de votre activité et informer sur vos emplacements ;

  • créez votre profil Google My Business pour apparaître sur Google Maps ;

  • créez une identité visuelle forte avec des couleurs vives et des graphismes accrocheurs sur votre véhicule ou votre stand ;

  • proposez des cartes de réduction pour les clients fidèles et des offres spéciales pour les nouveaux clients ;

  • encouragez les clients à vous laisser des avis (via un QR code à scanner par exemple) ;

  • participez à des événements spéciaux (marchés de Noël, festivals…) pour attirer une nouvelle clientèle ;

  • collaborez avec des influenceurs.

Article mis en ligne le 11 Juin 2024