Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

Comment devenir monteur vidéo ?

4 min. de lecture
Mis à jour le 22 Février 2024
production audiovisuelle
Accueil Idées business Créer sa société de production audiovisuelle

En résumé

  • Pour devenir monteur vidéo, il est recommandé de suivre des formations spécifiques comme le BTS métiers de l'audiovisuel ou des cursus en écoles spécialisées.

  • Il faut ensuite élaborer un business plan, réaliser une étude de marché et choisir un statut juridique adapté (entreprise individuelle, micro-entreprise, ou société).

  • Le développement de l'activité nécessite de construire un réseau, élaborer une stratégie commerciale, et se spécialiser dans certains formats ou domaines pour attirer et fidéliser la clientèle.

Qui peut devenir monteur vidéo ?

Quelles études pour devenir monteur vidéo ?

Devenir monteur vidéo sans diplôme est tout à fait possible et de nombreuses formations à Adobe Premiere Pro ou Final Cut Pro existent pour quelques centaines d’euros.

Cependant, vous pouvez tout de même valider un diplôme de monteur après le Bac :

  • BTS métiers de l'audiovisuel, option métiers du montage et de la postproduction ;

  • Master cinéma audiovisuel ;

  • Diplôme de l’ESRA option montage, en 3 ans ;

  • Diplôme de la Fémis option montage, en 4 ans.

Si vous souhaitez travailler en tant que monteur vidéo dans une société de production audiovisuelle, à la télévision ou en publicité, un diplôme sera généralement demandé.

Les qualités et compétences requises pour devenir monteur vidéo

Pour devenir un excellent monteur vidéo, certaines compétences sont indispensables :

  • Avoir un réel sens artistique et comprendre la vision des réalisateurs/producteurs ;

  • Écoute, diplomatie et sens de l’organisation ;

  • Une bonne culture cinématographique et audiovisuelle ;

  • Maîtriser la technique et les logiciels de montage (pouvoir rester concentré devant un écran pendant de longues heures).

Est-il possible de se reconvertir en monteur vidéo ?

Il est possible de se reconvertir en monteur vidéo en suivant une formation diplômante ou une formation en ligne.

De nombreuses formations pour devenir monteur vidéo sont finançables via le CPF.

Quel est le salaire d’un monteur vidéo ?

  • Le salaire d’un monteur dans le cinéma évolue entre 3 600 € et 6 000 € par mois selon l'expérience.

  • Le salaire moyen d’un monteur salarié est d’environ 2 000 €.

  • En freelance, les revenus d’un monteur dépendent de son activité. Le taux journalier moyen d’un monteur vidéo freelance est de 235 €.

Étape 1 : Bien définir son projet pour devenir monteur vidéo

Faire une étude de marché pour devenir monteur vidéo

L’étude de marché est primordiale pour devenir monteur vidéo et trouver le bon positionnement auprès de vos clients. Voici comment la réaliser :

  • Qui sont vos concurrents ? Agences de montage/vidéos, sociétés de production ou monteurs freelances. Déterminez l’offre existante et comment vous positionner.

On dénombre 10 874 sociétés de production de films institutionnels et publicitaires.

  • Qui sont les clients ? Particuliers, professionnels, sociétés de production de films, agences de pub ou entreprises qui communiquent sur les réseaux sociaux… Identifier les besoins et les budgets moyens pour créer une offre.

  • Les tendances du montage vidéo : technologie, format, organisation du marché, etc. La vidéo s’est démocratisée avec les réseaux sociaux, les besoins en montage sont donc en forte augmentation !

  • La réglementation, les démarches administratives et comptables pour un monteur vidéo indépendant.

Rédiger un business plan pour devenir monteur vidéo

Si vous souhaitez créer une agence de montage, le business plan permet de convaincre les investisseurs ou associés de vous suivre dans l’aventure.

Voici les étapes pour le rédiger :

  • L’executive summary explique en 2 pages maximum l’opportunité de devenir monteur et donne envie de lire la suite ;

  • Présentez-vous et votre équipe le cas échéant : parcours, compétences, valeurs… Pourquoi êtes-vous légitime à devenir monteur indépendant ?

  • L’étude de marché montre l’opportunité à investir dans votre activité ;

  • Le modèle économique détaille comment vous gagnez de l’argent en tant que monteur vidéo ;

  • Stratégie d’acquisition client, tarifs, développement de l’activité, etc. Montrez les ambitions de votre projet ;

  • Le statut juridique du monteur vidéo : généralement en entreprise individuelle ou en société unipersonnelle ;

  • Les éléments financiers : compte de résultat prévisionnel, plan de trésorerie, plan de financement, bilan prévisionnel. Ces tableaux montrent la rentabilité de l’activité de monteur vidéo.

Les investisseurs y seront forcément très attentifs, soyez rigoureux !

Étape 2 : Le statut juridique pour devenir monteur vidéo

Pour devenir monteur vidéo, vous devez créer un statut juridique. Voici les avantages et inconvénients des différentes formes possibles :

Statut Juridique

Avantages

Inconvénients

Entreprise Individuelle

  • Création et gestion simplifiée (pas de capital social)
  • Responsabilité limitée au patrimoine professionnel
  • Option pour la micro-entreprise
  • Exercice en nom propre.
  • Patrimoine professionnel et personnel confondu
  • Impossible de s’associer
  • Compte pro obligatoire au-delà de 10 000 € de CA pendant 2 ans consécutifs (y compris en micro entreprise)

Micro-Entreprise

  • Création et gestion simplifiée
  • Franchise en base de TVA (seuil de 36 800 € en prestation de services)
  • Cotisations sociales simples : 21, 2 % du CA
  • Adapté pour se lancer dans le montage vidéo en freelance
  • Plafonds de chiffre d’affaires (77 700 € pour les prestations de services)
  • Peu de protection sociale
  • Impossible de déduire ses frais professionnels (matériel de montage, loyer, etc.)

Société (SAS/SASU/SARL/EURL)

  • Création d’une personne morale
  • Possibilité de s’associer pour créer une agence de montage
  • Liberté contractuelle en SASU/SAS
  • Régime d’assimilé salarié pour le dirigeant de SAS/SASU
  • Possibilité de déduire vos frais professionnels
  • Démarches de création et de gestion plus lourdes qu’en microentreprise
  • SARL très encadrée
  • Statut travailleur non-salarié (TNS) peu protecteur

Vous pouvez devenir monteur vidéo en auto-entrepreneur, puis ouvrir une société si votre activité se développe et que vous devez investir.

Étape 3 : Les démarches pour créer une entreprise de monteur vidéo

Devenir monteur vidéo en société

Voici les étapes pour devenir monteur vidéo en société :

  • Choisir le statut juridique (SAS, SASU, SARL, EURL) et sa raison sociale.

  • Rédiger les statuts de la société (en ligne, vous-même ou par un spécialiste).

  • Déposer votre capital social sur un compte professionnel en ligne ;

  • Publier un avis de constitution au Journal d’annonces légales (JAL) ;

  • Immatriculer la société sur le guichet unique pour recevoir le numéro SIREN ;

  • Se procurer les différents registres obligatoires (comptable, registre unique, etc.).

Devenir monteur vidéo en micro entreprise

Créer une microentreprise pour devenir monteur est assez simple et rapide :

  • Déclarer votre activité sur le site du guichet unique de l’INPI ;

  • Fournir les pièces justificatives (identité, non-condamnation, domicile) ;

🤙 Vous recevez votre numéro SIRET et pouvez exercer comme monteur.

Étape 4 : Le budget pour devenir monteur vidéo

Quel budget pour se lancer comme monteur vidéo ?

💰 Devenir monteur vidéo implique un certain budget, notamment pour :

  • Investir dans une formation (de 100 € à plusieurs milliers d’euros pour une école) ;

  • La configuration pour faire du montage vidéo : ordinateur, 2 écrans, système son, clavier, etc. (comptez au moins 2 000 €) ;

  • Table et fauteuil confortable (environ 400 €) ;

  • Une licence Adobe Premiere Pro (environ 300 € par an).

Les aides financières pour devenir monteur vidéo

Vous pouvez bénéficier d’aides pour devenir monteur vidéo en indépendant ou pour créer votre entreprise, par exemple :

  • L’ACRE : exonération de charges sociales la première année (totale ou partielle) ;

  • L’ARCE : obtenir 45 % de ses allocations chômage sous forme de capital (pour financer une station de montage, par exemple) ;

  • Les Fonds d’assurances formation (FAF) permettent aux indépendants de financer leur formation ;

  • Les prêts d’honneur Initiative France, Réseau Entreprendre (jusqu’à 50 000 €).

Bon à savoir

Le monteur vidéo peut bénéficier du régime de l'intermittence du spectacle. Cependant, ce régime n’est cumulable avec le statut d'auto-entrepreneur que sous certaines conditions.

Étape 5 : Les assurances obligatoires pour un monteur vidéo

Aucune assurance n’est obligatoire pour devenir monteur vidéo.

Cependant, il est fortement conseillé de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle (RC pro) qui vous couvre en cas de dommage matériel ou immatériel dans votre activité.

➡️ Par exemple : une perte des rushs pendant le montage ou la livraison d’une vidéo en retard.

Une RC pro monteur vidéo coûte entre 100 € et 200 € par an.

Vous pouvez également souscrire à une assurance multirisque contre le vol ou l’incendie, y compris si vous faites du montage à domicile.

Étape 6 : Lancer son activité de monteur vidéo

Le matériel pour devenir monteur vidéo

Voici une liste d’équipement indispensable à posséder en tant que monteur vidéo :

Équipement

Description

Prix indicatif

Local/station de montage

Ordinateur, écrans, clavier de montage, système son

+ 2 000 €

Fauteuil/bureau

Fauteuil ergonomique et table de montage

5 000 €

Licence logiciels de montage

Adobe Premiere ou Final Cut Pro

Environ 350 €

Disque dur externe

Stockage des rushs et des projets

300 € - 500 €

Est-ce rentable d'être monteur vidéo ?

L’avantage du montage vidéo est le peu de frais (hormis la technique) qu’il nécessite ! C'est pourquoi, avec une bonne stratégie commerciale, devenir monteur vidéo peut être très rentable. Pour cela :

  • Proposez des prestations de monteur vidéo Youtube ou Reels ;

  • Spécialisez-vous sur un format vidéo ;

  • Fidélisez vos clients en faisant du très bon travail et en étant proactif. Vous pourrez peut-être devenir leur monteur attitré.

Exemple

Certains monteurs vidéos freelance peuvent gagner plusieurs milliers d’euros par mois en travaillant quelques heures par jour (même si cela reste une exception).

Comment développer son activité de monteur vidéo ?

Devenir monteur vidéo ne suffit pas, vous devez pérenniser votre activité. Voici des pistes pour vous développer :

  • Cultiver son réseau professionnel : prospection, séminaire, rencontres ;

  • Montrer votre portfolio sur un site internet ou vos réseaux sociaux ;

  • Contacter des agences de publicité et sociétés de production ;

  • Contacter des Youtubers/TikTokers ;

  • Avoir une offre claire et fidéliser vos clients en devenant leur monteur attitré.

Article mis en ligne le 22 Février 2024