Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

L'activité du psychologue

Mis à jour le 18 Octobre 2022
psychologue
Accueil Idées business Le marché de la psychologie

Créez votre business plan gratuitement

Créer un business plan

L'installation

La création

En raison de la saturation de l'offre libérale (notamment dans les grandes villes), le psychologue doit réaliser une étude très approfondie du secteur dans lequel il envisage de s'installer (nombre de praticiens, nombre d'habitants, typologie de la population, structures médico-sociales, etc.). Il doit privilégier les zones où la densité de praticiens est la plus faible ou proposer une spécialité qui lui permette de se différencier des autres praticiens installés dans sa zone d'implantation (psychologie de l’enfant ou de l’adolescent, psychotraumatologie, thérapies comportementales et cognitives, troubles alimentaires, etc.). Il peut également se former à d’autres disciplines (hypnose, sophrologie, etc.).

La reprise

La relation praticien/patient étant très étroite, la cession du cabinet est très délicate.

L'association

Elle constitue une bonne solution pour partager les frais fixes (loyer, téléphonie, etc.). Préalablement à l'association, une période de collaboration, contre rétrocessions d'honoraires, permet de valider le projet d'association.

Le regroupement au sein de cabinets pluridisciplinaires (médecins, paramédicaux, praticiens de médecines alternatives) peut permettre au psychologue de développer plus facilement sa patientèle.

Les investissements

Les investissements se limitent à l'aménagement du cabinet (mobilier, matériel informatique). Le renouvellement du matériel et du mobilier intervient généralement tous les 7 à 10 ans.

Dans le cas où le praticien intervient en dehors de son cabinet (structures médico-sociales), un véhicule peut être nécessaire.

Tout au long de sa vie professionnelle, le psychologue investit également dans la formation continue.

La gestion

Le suivi au quotidien

Le praticien suit le nombre de consultations réalisées chaque mois et par patient. Une séance dure entre 30 minutes et une heure.

Le praticien veille à entretenir des relations de confiance avec le réseau de prescripteurs potentiels (médecins, paramédicaux). Il se fait connaître auprès des autres psychologues et des structures médico-sociales de sa zone d'implantation. Sa participation aux colloques ou conférences est très utile à la constitution d'un réseau.

Même si le bouche-à-oreille permet au psychologue de gagner en notoriété, le praticien doit veiller à son référencement auprès des annuaires généralistes et spécialisés, voire disposer de son propre site internet où il pourra mettre en avant ses spécificités. La plupart des psychologues libéraux ne disposent pas de secrétariat. Le recours aux plateformes de prises de rendez-vous en ligne permet donc de gérer plus facilement les prises de rendez-vous sans empiéter sur les consultations. Par ailleurs, celles-ci proposent des rappels de rendez-vous automatiques qui limitent la non-présentation aux consultations.

Les honoraires

Le tarif des consultations est librement fixé par les professionnels. Le tarif moyen d'une consultation est de 60 euros mais il peut varier en fonction du lieu d'exercice, de la spécialité et de la notoriété du psychologue.

Les honoraires annuels des psychologues libéraux sont très variables. Ils dépendent de la renommée du professionnel et de son portefeuille de patients. Beaucoup de psychologues libéraux exercent aussi comme salarié (centre médico-psychologique, autres structures médico-sociales).

Dans le cadre du dispositif "MonPsy", depuis avril 2022 l'Assurance Maladie rembourse jusqu'à huit consultations sur la base d'un forfait de 40 euros pour la première séance et de 30 euros pour les séances suivantes, sans dépassement d'honoraires autorisé. Du fait de cet encadrement tarifaire peu favorable, le praticien doit veiller à ce que la part de ces consultations soit limitée pour ne pas plomber à la viabilité économique de son activité libérale.

Les charges à surveiller

Les charges les plus importantes sont les cotisations sociales personnelles, les loyers et les assurances (assurance responsabilité civile professionnelle, assurance des locaux et éventuellement celle du véhicule). Les frais de déplacement peuvent être importants si l'activité est exercée principalement en dehors du cabinet. Enfin, le référencement auprès d'annuaires généralistes ou spécialisés, ainsi que le recours aux plateformes de rendez-vous en ligne, engendrent des charges supplémentaires (abonnements mensuels ou annuels).

La maîtrise du résultat

La rentabilité du cabinet dépend du volume de consultations réalisé et du tarif moyen de la consultation.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Le psychologue doit disposer au minimum de trois à six mois de fonds de roulement, la constitution d'une patientèle demandant du temps. L'installation doit être largement autofinancée.

(1) Source : Fichier Adeli.

Article mis en ligne le 18 Octobre 2022