Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Quels frais pour un compte professionnel ?

Mis à jour le 19 Septembre 2022
Quels frais pour un compte professionnel ?
Accueil Créer mon entreprise Quand et comment ouvrir un compte professionnel ?

Compte pro 100% en ligne

Ouvrir un compte pro

Les frais inhérents à l’ouverture et la gestion d’un compte bancaire professionnel sont souvent bien plus importants que ceux d’un compte courant. Voyons comment bien anticiper ces frais bancaires et comment faire des économies.

Quels sont les frais à prévoir pour un compte professionnel ?

Les différents comptes bancaires pour les entreprises

En règle générale, les frais bancaires varient en fonction du type de compte que vous souhaitez ouvrir. Effectivement, nous distinguerons le compte pro du compte dédié. D’autre part, un compte professionnel pour une société commerciale coûtera en général plus cher à ouvrir et à utiliser, qu’un simple compte pro pour auto entrepreneur.

  • Le compte professionnel : Obligatoire pour les sociétés, il permet de différencier les revenus et opérations bancaires professionnelles, des opérations personnelles.

  • Le compte dédié : Obligatoire pour les micro entreprises et entreprises individuelles à partir de 10 000 € de chiffre d’affaires pendant 2 ans consécutifs, il peut s’agir d’un simple compte courant classique dédié à votre activité professionnelle.

Combien coûte un compte professionnel ?

Là encore, de grandes différences existent entre les banques. La plupart des banques traditionnelles proposent des tarifs assez élevés alors que les banques en ligne (souvent filiales des grandes banques) et les néo banques, se positionnent sur des tarifs plus flexibles.

De nombreux micro entrepreneurs ou entreprises individuelles optent donc pour des néo banques, quand les entreprises plus installées choisissent des banques plus traditionnelles, notamment pour une offre de service plus importante.

Les principaux coûts des banques traditionnelles concernent :

  • Les frais de tenue de compte.

  • Les commissions sur les découverts, plus ou moins important en fonction du montant.

  • Les commissions de mouvement. Spécifiques aux comptes pros, ces commissions calculées au pourcentage s'appliquent sur certains versements, des virements débiteurs, à l’étranger ou encore des dépôts de chèques. Ces frais peuvent être négociés et inclus dans un package.

  • Le paiement de la carte bancaire professionnelle qui varie de quelques dizaines d’euros à plus de 100 € par an.

  • Le service en ligne est de plus en plus gratuit mais certaines banques peuvent le facturer quelques dizaines d’euros par an.

Les banques en lignes et néo banques proposent une offre plus flexible et des tarifs souvent plus avantageux. L’autre avantage des néo banques est leur transparence. Effectivement, il y a moins de risques de frais cachés avec ces banques et les services sont similaires voir complémentaires :

  • Les frais de tenue de compte sont très souvent inexistants.

  • Un outil de facturation, de création de devis est souvent proposé en plus.

  • Un accès en ligne facilité et des virements instantanés.

Mais attention, l’inconvénient des banques en ligne et des néo banques est le manque de proximité et de personnalisation de la relation. Effectivement aucun conseiller ne vous sera attribué. D’autre part, les banques en ligne proposent des tarifs plus élevés pour les services moins classiques :

  • Encaisser de l’argent liquide ou des chèques.

  • Gestion de caisse.

  • Impossibilité pour l’instant de proposer des financements bancaires professionnels (prêts).

Bien sûr, certaines entreprises ont besoin de services spécifiques comme la location d’un terminal de paiement électronique (TPE), cela peut faire grimper la facture de plusieurs centaines d’euros par an.

Ainsi, la fluidité et l’accès rapide aux services bancaires ou comptables basiques d’une néo banque est appréciée chez les entrepreneurs, freelances ou professions libérales exécutants des prestations intellectuelles. Elles proposent généralement des formules basiques à moins de 10 € par mois (carte incluse) à des formules plus complètes un peu plus chères.

À l’inverse, un commerçant, une profession libérale réglementée ou une société (SARL, SAS, etc.) pourra opter pour une banque plus traditionnelle, qui proposera des tarifs plus élevés et en fonction de votre chiffre d’affaires, mais des services plus adaptés.

En plus d’une proximité grâce à des agences physiques. Comptez au moins 20 à 40 € par mois.

Comment réduire ses frais bancaires professionnels ?

Pour amortir voire réduire vos frais bancaires professionnels, certaines solutions existent. Mais attention aux frais cachés ou aux offres floues.

Avant tout, vérifiez que votre activité nécessite d’ouvrir un compte pro obligatoire. Effectivement, il existe un écart important entre les tarifs d’un compte professionnel et le simple compte dédié.

Si votre entreprise doit ouvrir un compte professionnel, vous pouvez par exemple :

  • Opter pour un compte pro en ligne qui ne facture pas les frais de tenue de compte, et éviter des mensualités importantes. Ces derniers frais imposés par la plupart des banques traditionnelles, correspondent aux frais de gestion de votre compte bancaire. De plus en plus de banques proposent de les inclure dans des packages et certaines banques les offrent pour les autoentrepreneurs par exemple.

Bien que les produits soient limités chez une banque en ligne, cette option peut être intéressante au démarrage de votre activité.

  • Choisir les packages professionnels, justement, peut permettre des économies grâce à un prix forfaitaire. Cependant, il faut qu’ils correspondent à votre besoin réel.

Par exemple, si une banque vous propose un package incluant des services à l’international, alors que vous n’exercez qu’en France, cela n’est pas nécessaire a priori.

  • Négocier les tarifs. Notamment les frais de tenue de compte ou les commissions de mouvement. Pour négocier avec votre banquier, faites jouer la concurrence ou mettez en valeur votre compte de résultat, lorsque cela est possible. Il pourra juger de la régularité de vos rentrées d'argent et de la bonne santé de votre entreprise.

  • Avoir 2 banques différentes. Par exemple, un compte pro dans une banque en ligne et une solution de financement dans une banque traditionnelle. Cela permet d’avoir une vision des 2 offres et de pouvoir comparer pour évoluer.

Enfin, la meilleure solution pour réduire vos frais bancaires professionnels, est encore de choisir la banque la plus adaptée à vos besoins réels. Une PME n’a pas les mêmes besoins qu’un freelance en autoentrepreneur. Prenez le temps de les évaluer, en vous basant notamment sur votre business plan.

Article mis en ligne le 19 Septembre 2022