Services

Vie d'entrepreneur

Dans ma région

Micro-entrepreneur : comment choisir ma mutuelle ?

Mis à jour le 19 Septembre 2022
Micro-entrepreneur : comment choisir ma mutuelle ?
Accueil Créer mon entreprise Micro-entreprise

Créez votre micro-entreprise

Créez votre micro-entreprise

Les micro-entrepreneurs (ex auto-entrepreneurs) ont la possibilité d’opter pour la mutuelle de leur choix afin de rembourser leurs frais de santé. Sur quels critères se baser pour faire son choix ? Quelle est la meilleure mutuelle pour un micro-entrepreneur ? Voici les réponses aux questions que vous vous posez à ce sujet.

Note : nous utilisons indifféremment dans cet article les termes "auto-entrepreneur" et “micro-entrepreneur”, le premier étant toujours usité même s’il n’existe plus d’un point de vue juridique et administratif.

Qu’est-ce qu’une mutuelle pour auto-entrepreneur ?

Une mutuelle, aussi appelée complémentaire santé, a pour rôle de compléter les remboursements du régime obligatoire de l’assurance maladie. Ainsi, lorsque vous consultez un médecin ou achetez des médicaments sur ordonnance, seule une partie de la somme engagée vous est remboursée par l’assurance maladie. Le reste à payer est appelé ticket modérateur : il est pris en charge, de manière totale ou partielle, par la mutuelle de l’assuré.

En tant que micro-entrepreneur, vous pouvez souscrire un contrat de mutuelle si vous souhaitez une meilleure prise en charge de vos dépenses de santé.

📍 Le micro-entrepreneur peut être couvert par le contrat de complémentaire santé d’un proche (par exemple : son conjoint) en tant qu’ayant droit. De même, si le micro-entrepreneur cumule micro-entreprise et salariat, il peut bénéficier de la mutuelle de son employeur principal, généralement plus avantageuse en termes de coût.

Est-il obligatoire de prendre une mutuelle quand on est auto-entrepreneur ?

La souscription d’une mutuelle n’est en aucun cas obligatoire pour les auto-entrepreneurs. Comme tout assuré social, vos dépenses de santé de base sont en effet couvertes par le régime obligatoire de l’assurance maladie. Vous avez également droit aux indemnités de maternité ou de paternité, ainsi qu’aux indemnités journalières en cas d'arrêt de travail.

Cependant, certains soins ne sont pas pris en charge (montures de lunettes, séances d'ostéopathie, prothèses dentaires, etc.) et de nombreux spécialistes pratiquent des dépassements d’honoraires, non couverts par l’assurance maladie. Il peut donc être intéressant de souscrire une complémentaire santé pour faire face aux frais de santé les plus élevés.

C’est aussi une manière de s’assurer contre le risque en faisant preuve d’anticipation : même si vous avez peu de dépenses de santé actuellement, les choses sont toujours susceptibles de changer. En vieillissant, par exemple, le besoin de certaines prestations (notamment audition et optique) s’accroît.

Quelle est la meilleure mutuelle pour un auto-entrepreneur ?

Il n’existe pas, dans l’absolu, de meilleure mutuelle pour un auto-entrepreneur. En réalité, la meilleure mutuelle est celle qui correspond à vos besoins et à vos attentes spécifiques.

La majorité des mutuelles proposent des garanties de base (soins dentaires, soins d’optique, hospitalisation…), qui couvrent le ticket modérateur. Selon votre situation, ces garanties peuvent être suffisantes. Néanmoins, elles risquent de prouver leurs limites si vous avez besoin de soins complémentaires et/ou coûteux.

En fonction de vos besoins actuels ou futurs, certaines garanties supplémentaires peuvent donc s’avérer indispensables. Citons par exemple :

  • La prise en charge des médecines douces (sophrologie, naturopathie, réflexologie…) ;

  • Le remboursement partiel ou total de prestations non remboursées par l’assurance maladie (orthodontie pour adultes, ostéopathie, séances chez un psychologue au-delà du seuil des 8 séances annuelles…) ;

  • La prise en charge de certaines prestations d’assistance (auxiliaire de vie, etc).

Quel niveau de garanties faut-il choisir ?

Certaines garanties de base sont indispensables à tous les assurés, quelle que soit leur situation. Pensez donc à vérifier que le contrat de mutuelle de votre choix couvre a minima :

  • Le tiers payant (dispense d’avance des frais pris en charge par l’assurance-maladie) ;

  • Les frais d’hospitalisation à 100% ;

  • Le remboursement de tous les médicaments ;

  • Les soins dentaires et d’optique, garantis à hauteur du ticket modérateur au moins.

D’autres garanties peuvent avoir un intérêt, en fonction de vos besoins :

  • Le remboursement de l’ensemble des soins dentaires, d’optique et d'audition ;

  • Le remboursement des soins courants comme la médecine naturelle, l’imagerie médicale, l’hypnose, etc.

👉 A vous d’évaluer vos besoins et d’effectuer votre choix en fonction de ceux-ci. Vous pouvez vous aider d’un comparateur d’assurances en ligne, comme lelynx.fr.

📍 A savoir : certaines mutuelles peuvent demander à leurs futurs assurés de remplir un questionnaire de santé et d’évaluation des risques. Dans ce cas, vos antécédents médicaux pourront avoir un impact sur le montant de vos cotisations.

Quels sont les tarifs d’une mutuelle pour auto-entrepreneur ?

Les tarifs des mutuelles varient bien évidemment selon la couverture qu’elles proposent. En moyenne, pour un contrat d’entrée de gamme avec des garanties de base, il faut compter entre 30 et 35 euros de cotisation par mois.

💡 Pensez à faire des simulations ou des demandes de devis en ligne. Cela vous permettra de trouver la formule la plus adaptée à vos besoins, au prix le plus juste.

Les mutuelles santé ont par ailleurs l’habitude de proposer des offres promotionnelles de manière régulière, et notamment en fin d’année. N’hésitez pas à en profiter pour faire jouer la concurrence, d’autant que vous pouvez résilier votre contrat de mutuelle à n’importe quel moment et sans aucune pénalité, dès lors que celui-ci a été souscrit il y a un an au moins.

Mutuelle pour auto-entrepreneur : qu’est-ce que la loi Madelin ?

La loi Madelin permet aux travailleurs non salariés (TNS) de souscrire un contrat de mutuelle ou de prévoyance et de déduire de leur revenu imposable les cotisations acquittées, jusqu’à un certain plafond.

Il existe 4 types de contrat Madelin :

  • La prévoyance,

  • La mutuelle santé,

  • Le contrat d’assurance retraite,

  • Le contrat d’assurance chômage et perte d’emploi.

Le micro-entrepreneur peut en bénéficier. Cependant, il n’a pas la possibilité de déduire ses cotisations de son bénéfice imposable puisqu’il dépend du régime micro-BIC ou micro-BNC. Ce régime fiscal lui fait déjà bénéficier d’un abattement forfaitaire de :

  • 71 % sur le chiffre d’affaires pour une activité de vente et 50 % pour une activité de prestation de services, en micro-BIC ;

  • 34 % en micro-BNC.

Il est donc peu probable que l’auto-entrepreneur trouve un intérêt dans un contrat Madelin, puisqu’il ne peut bénéficier de la déductibilité des cotisations. En d’autres termes, il devra supporter les contraintes de ce produit sans tirer profit de ses avantages. Rien ne l’empêche toutefois de prendre une mutuelle santé Madelin, mais s’il souhaite souscrire un contrat de prévoyance ou d’assurance retraite pour auto-entrepreneur, l’assurance-vie s'impose comme un placement plus adéquat, en raison notamment de son cadre fiscal privilégié.

La portabilité de la mutuelle et la création d’une micro-entreprise

En tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez cumuler votre statut avec les allocations chômage. La portabilité de la mutuelle vous permet par ailleurs de continuer à bénéficier du contrat de votre ancienne entreprise, sous certaines conditions (votre contrat de travail ne doit pas avoir été rompu pour faute lourde). Cette portabilité est de 12 mois maximum, et prend effet à la date de cessation du contrat de travail.

Article mis en ligne le 19 Septembre 2022