Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

7 conseils pour gérer sa trésorerie en auto-entrepreneur

2 min. de lecture
Mis à jour le 26 Décembre 2023
Trésorerie auto-entrepreneur
Accueil Créer mon entreprise Micro-entreprise

En résumé

  • La trésorerie d’une micro-entreprise est le nerf de la guerre. Bien gérer sa trésorerie constitue un atout pour les petites entreprises.

  • Des erreurs de gestion apparaissent souvent dans la trésorerie de l’auto-entrepreneur. Avec nos conseils, épargnez-vous les plus fréquentes.

  • Une mauvaise gestion de la trésorerie peut conduire à l’échec de la micro-entreprise, au même titre qu’une croissance rapide mal gérée.

  • Suivre l’encaissement des factures adressées à ses clients et mettre en place un plan de relance efficace sont indispensables à la réussite.

Que désigne-t-on par trésorerie d’une micro-entreprise ?

La trésorerie est la caisse de l’entreprise, son flux d’argent avec les encaissements et les décaissements. Dans le langage anglo-saxon, on parle de cash-flow.

💡Conseil n°1 : ne pas confondre trésorerie et compte de résultat !

Le trésorerie est la réalité de l’entreprise : ce qui apparaît sur le compte bancaire du micro-entrepreneur. Le compte de résultat fait apparaître les dépenses prévisibles et les recettes facturées ou réalisées.

💡Conseil n°2 : prendre en compte la notion du temps dans sa trésorerie

Les grandes entreprises le savent : bien piloter sa trésorerie revient à payer le plus tard possible ses fournisseurs tout en se faisant payer le plus vite possible ! L’auto-entrepreneur doit avoir la même idée en tête.

Exemple

Un auto-entrepreneur a le choix de payer ses cotisations sociales chaque mois ou chaque trimestre.

Il est plus judicieux de payer l’Urssaf chaque trimestre.

Ainsi, une facture émise en janvier 2023 à un client est payée à 30 jours soit en février 2023. Les cotisations correspondantes seront payées fin avril 2023 en optant pour des déclarations trimestrielles.

Pourquoi la gestion de trésorerie est-elle importante pour les auto-entrepreneurs ?

Quels sont les avantages d'une bonne gestion de sa trésorerie ?

Une bonne gestion de trésorerie garantit à l’auto-entrepreneur de pouvoir se consacrer au développement de l'entreprise.

Une bonne gestion de la trésorerie consiste aussi à connaître et à challenger les opportunités d’un micro-entrepreneur :

💡Conseil n°3 : Attention à une croissance trop rapide

Développer le chiffre d’affaires est évidemment une mission essentielle. Cela se fait avec un prévisionnel de trésorerie revu et mis à jour. Faute de quoi, si les dépenses augmentent plus vite que les recettes, la micro-entreprise se retrouve dans le rouge. Et cela arrive souvent en cas d’hyper croissance.

Quels sont les risques liés à une mauvaise gestion de trésorerie ?

De manière générale, la moitié des entreprises ne survit pas à 5 ans. Parmi elles, un quart échoue en raison des problèmes de gestion et de trésorerie selon l’Insee.

Les risques liés à une mauvaise gestion de la trésorerie compromettent donc les chances de survie de la micro-entreprise. Le statut de micro-entrepreneur n’échappe pas à l'obligation d’une bonne gestion.

💡Conseil n°4 : Bien choisir ses clients

Un auto-entrepreneur doit sélectionner ses clients et étudier leurs solvabilité. Exiger le paiement d’un acompte ou le prépaiement total d’une première mission par exemple peut se révéler une bonne idée pour la trésorerie de l’auto-entrepreneur.

Quels sont les indicateurs de trésorerie à suivre pour une micro-entreprise ?

Les indicateurs de trésorerie sont simples à mettre en place :

  • d’un côté, les recettes encaissées par le paiement des factures émises ;

  • de l’autre, les dépenses réalisées par l’auto-entrepreneur pour son activité (paiement des fournisseurs, paiement des impôts et des cotisations sociales, charges en micro-entreprise telles que loyer, abonnement, publicité, etc.).

💡Conseil n°5 : tenir un plan de trésorerie prévisionnel

Devenir micro-entrepreneur passe par l’étape du business plan et du tableau prévisionnel de trésorerie. Une fois l’activité lancée, conservez ce tableau et confrontez-le à la réalité.

💡Conseil n°6 : bien choisir ses missions

L’auto-entrepreneur qui réalise des missions à long terme auprès d’une entreprise, comme de nombreux freelances par exemple, doit se faire payer régulièrement. Une mission de 6 mois exige le paiement d’un acompte au démarrage et, si possible, un paiement mensuel ou un paiement en cours de mission.

💡Conseil n°7 : mettre en place des relances

De nombreux auto-entrepreneurs dépendent de quelques clients. Aussi, ils n’osent pas relancer en l’absence de paiement d’une facture. D’abord, on évitera si possible de construire son business autour d’un client unique ou important. Ensuite, l’auto-entrepreneur doit mettre en place une procédure de relance ferme mais polie. La relance doit se réaliser rapidement, quelques jours après l’échéance de la facture ou, a minima, une fois par mois.

Comment anticiper ses besoins de trésorerie ?

Au moment de créer votre micro-entreprise, la rédaction d’un business plan est une étape fondamentale. Parmi les documents, le plan de trésorerie prévisionnelle permet d’anticiper les futures dépenses obligatoires et les recettes prévisibles.

Exemple

Moduler le paiement des frais d'auto-entrepreneur.

Un auto-entrepreneur paie le loyer de son local commercial tous les 3 mois. Il doit prévoir ces sommes chaque trimestre dans le plan de trésorerie de la micro-entreprise. Certaines charges fixes sont faciles à prévoir puisqu'elles ne varient pas selon le chiffre d’affaires réalisé.

Que faire en cas de difficultés financières quand on est auto-entrepreneur ?

Plusieurs options existent quand une micro-entreprise connaît des difficultés financières :

  • Souscrire un prêt personnel ou professionnel ;

  • Négocier des facilités de caisse auprès de sa banque ;

  • Demander des délais de paiement à ses fournisseurs et partenaires commerciaux ;

  • Solliciter un report ou un étalement pour le paiement des impôts en micro-entreprise et le paiement des cotisations sociales (auprès de l’Urssaf, auparavant auprès du Régime Social des Indépendants).

Bon à savoir

Toute difficulté doit permettre de revoir la façon de piloter la trésorerie de l’auto-entrepreneur. N’attendez pas les difficultés ou un contrôle fiscal pour réagir. Veillez d'ailleurs à conserver toute attestation Urssaf ou toute attestation fiscale dans ce but.

Questions les plus posées

Article mis en ligne le 26 Décembre 2023