Compte Pro

Vie d'entrepreneur

Blog

Financer sa création d'entreprise grâce à l'emprunt bancaire

6 min. de lecture
Mis à jour le 02 Mai 2024
Obtenir un prêt bancaire professionnel
Accueil Devenir entrepreneur Trouver des financements

En résumé

  • Un prêt bancaire professionnel peut servir à financer du matériel pour lancer son activité, des biens immobiliers pour développer son entreprise ou répondre à un besoin ponctuel de trésorerie.

  • Il existe différentes solutions de financement et de prêt bancaire qui doivent toutes être étudiées avec votre conseiller afin de choisir le prêt d’entreprise le plus adapté à vos besoins et à votre situation.

  • Pour espérer obtenir un financement bancaire, vous devrez présenter un business plan complet et convaincant à la banque.

Qu'est-ce qu'un prêt bancaire professionnel ?

Un prêt bancaire professionnel est un financement accordé par une banque à une entreprise pour l'aider à réaliser ses projets d'investissement, de développement ou de trésorerie.

Un prêt bancaire professionnel peut servir à financer de nombreux besoins liés à l'activité d'une entreprise. C'est une solution de financement courante.

Exemple

  • Investissement dans du matériel ou des équipements

  • Développement d'une nouvelle activité

  • Financement d'un besoin en trésorerie

  • Acquisition d'un fonds de commerce

  • Réalisation de travaux

Ce qu'il faut faire avant de demander un prêt bancaire

Réfléchir à ses besoins

Réfléchir à ses besoins est la première étape avant de vous lancer dans la demande d'un prêt bancaire. Il est essentiel de bien cerner vos objectifs et d'évaluer précisément vos besoins financiers pour déterminer le montant du prêt nécessaire. Vous devez impérativement vous poser les questions suivantes :

Checklist

  • Quel est le projet que je souhaite financer ?

  • Combien d'argent me faut-il pour réaliser ce projet ?

  • Ai-je d'autres sources de financement disponibles (apport personnel, épargne, aides publiques) ?

  • Quelle mensualité puis-je assumer ?

  • Quelles sont mes dettes actuelles ? (ou celles de mon entreprise)

Chiffrer son projet

Bien chiffrer son projet est l'autre étape essentielle avant de demander un prêt bancaire. En effet, le banquier aura besoin d'une estimation précise de vos besoins financiers pour pouvoir évaluer votre capacité de remboursement et vous proposer une offre adaptée.

Pour chiffrer votre projet, vous devez prendre en compte l'ensemble investissements nécessaires. On dénombre trois catégories principales :

  • Les coûts directs : Il s'agit des dépenses directement liées à la réalisation de votre projet, tels que les achats de fournitures, de matériel ou de biens immobiliers, la location de locaux, les frais de personnel, etc.

  • Les coûts indirects : Ce sont les dépenses annexes liées au fonctionnement de votre entreprise, tels que les frais de communication, d'assurance, de comptabilité, de marketing, etc.

  • Le besoin en fonds de roulement : C'est le capital (somme d'argent) nécessaire pour financer les opérations courantes de votre entreprise en attendant les rentrées d'argent.

Pour vous aider à chiffrer votre projet, vous devez vous appuyer sur la partie financière du business plan.

Faire un business plan et une étude de marché

Pour convaincre votre banquier de vous prêter de l'argent, vous devez démontrer la viabilité de votre projet et son potentiel de rentabilité.

Cela passe d'abord par la réalisation d'une étude de marché. Vous allez devoir fournir une analyse de votre marché, de la concurrence et de votre clientèle cible.

L'étude de marché fait partie intégrante de votre business plan. C'est lui qui centralisera l’ensemble des informations nécessaires à la banque. Dans votre business plan, vous présenterez votre produit ou service, votre équipe, vos projets, ainsi que les aspects financiers en détail. Cette dernière partie est tout particulièrement importante.

Votre prévisionnel financier détaille les recettes et les dépenses prévues de votre entreprise sur une période donnée. Il comprend notamment un compte de résultat prévisionnel et un plan de trésorerie sur 3 ans.

💡3 conseils pour réussir son business plan :

  1. Soyez réaliste et évitez de surestimer vos revenus ou de sous-estimer vos dépenses.

  2. Prenez en compte les imprévus et intégrez une marge de sécurité dans votre budget.

  3. Utilisez un logiciel de business plan, comme l'outil de business plan Propulse by CA (gratuit) pour soigner votre dossier.

Constituer un apport suffisant

Lors de la demande d'un prêt bancaire, l'apport personnel est un élément important pris en compte par la banque.

L'apport personnel représente la somme d'argent que vous investissez personnellement dans votre projet. Il s'agit d'un élément important pour votre banque, car il démontre votre implication et votre engagement dans la réussite de votre entreprise.

Plus votre apport personnel est conséquent, plus vos chances d'obtenir un prêt bancaire et d'obtenir des conditions favorables augmentent. En effet, l'apport permet de réduire le montant du prêt demandé par la banque, ce qui diminue d'autant le risque pour le prêteur.

Bon à savoir

En fonction des prêts, de votre situation et des organismes, l’apport attendu pourra aller de 10 à 30 % du montant nécessaire à sa réalisation.

Quels sont les taux pour un crédit professionnel ?

En moyenne, le taux d'intérêt d'un prêt bancaire professionnel se situe entre 4 % et 6 %.

Le coût d'un prêt bancaire professionnel dépend principalement de quatre facteurs :

  1. Le montant du prêt : Plus le montant emprunté est élevé, plus le coût du prêt sera élevé.

  2. La durée du prêt : Plus la durée du prêt est longue, plus les intérêts payés seront élevés.

  3. Le taux d'intérêt : C'est le facteur principal qui détermine le coût du prêt. Il est fixé par la banque en fonction du profil de risque de l'entreprise et des conditions de marché.

  4. Les frais annexes : Il peut s'agir des frais de dossier, des frais d'ouverture de compte, des frais d'expertise, des frais d'assurance, etc.

Bon à savoir

Selon le dernier rapport de la Banque de France, le taux d'intérêt moyen des nouveaux crédits aux entreprises est relativement stable depuis novembre 2023. Il s'établit en moyenne à 4,76 % en février (contre 4,73 % en janvier).

Exemple

Voici quelques exemples de coûts pour des prêts bancaires professionnels d'un montant de 100 000 € :

  • Durée du prêt : 3 ans, Taux d'intérêt : 3 % : Coût total : 109 000 € (dont 9 000 € d'intérêts)

  • Durée du prêt : 5 ans, Taux d'intérêt : 4 % : Coût total : 122 000 € (dont 22 000 € d'intérêts)

  • Durée du prêt : 7 ans, Taux d'intérêt : 5 % : Coût total : 138 000 € (dont 38 000 € d'intérêts)

Quelles sont les garanties demandées par les banques ?

Lorsqu'un porteur de projet sollicite un crédit professionnel auprès d'une banque, cette dernière met en place un certain nombre de garanties afin de se prémunir contre le risque de non-remboursement.

Les garanties demandées par les banques varient en fonction de nombreux critères qui sont propres à chaque dossier. On peut citer le montant du prêt, la situation financière de l'entreprise, le secteur d'activité et bien sûr, le profil du dirigeant.

Les garanties personnelles sont les plus fréquentes. Les dirigeants de l'entreprise ou des tiers peuvent se porter caution du prêt. Cela signifie qu'ils s'engagent à rembourser le crédit en cas de défaillance de l'emprunteur.

L'hypothèque personnelle est une autre forme de garantie personnelle. Elle consiste à mettre en hypothèque un bien immobilier personnel (par exemple, le logement du dirigeant) pour garantir le prêt.

Le nantissement est une autre forme de garantie. Il consiste à affecter un bien mobilier à la garantie d'un prêt. Cela peut concerner, par exemple, le nantissement du fonds de commerce de l'entreprise, son matériel et son outillage, ou encore ses véhicules.

Enfin, il existe également des garanties publiques qui peuvent être mobilisées pour obtenir un crédit professionnel. Ces garanties sont accordées par des organismes publics, tels que France Active ou Bpifrance, et permettent de réduire le risque pour les banques.

Constituer son dossier de prêt bancaire

Lorsque vous demandez un prêt bancaire, il est essentiel de constituer un dossier complet et solide afin de maximiser vos chances d'obtenir un financement.

Vous devez préparer un dossier qui contiendra les documents suivants :

  • une pièce d'identité en cours de validité (CNI ou passeport) ;

  • un justificatif de domicile ;

  • l'extrait kbis de votre entreprise ;

  • vos derniers bilans comptables ;

  • le dernier compte de résultat en date ;

  • vos relevés de compte bancaire ;

  • les justificatifs de tout autre crédit en cours.

  • un business plan avec une présentation détaillée du projet ;

  • une étude de marché ;

  • un prévisionnel financier sur 3 ans ;

  • votre CV.

En fonction du type de crédit demandé, de l’ancienneté de votre entreprise et des objectifs de financement que votre conseiller bancaire exigera ou non d’autres documents.

Bon à savoir

Un dossier bien constitué permet à la banque d'évaluer votre situation financière, votre capacité de remboursement et la viabilité de votre projet.

Comment faire sa demande de prêt bancaire d'entreprise ?

Rencontrer un conseiller bancaire

Une fois que vous avez constitué un dossier de demande de prêt bancaire complet, il est important de prendre rendez-vous avec un conseiller bancaire pour lui présenter votre projet et discuter des conditions de financement.

Voici quelques conseils pour préparer votre rencontre avec le conseiller bancaire :

  • Soyez bien préparé : Maîtrisez votre projet sur le bout des doigts et soyez capable de répondre à toutes les questions du conseiller bancaire.

  • Ayez votre dossier à portée de main : Présentez votre dossier de demande de prêt au conseiller bancaire de manière claire et organisée.

  • Soyez clair et concis : Expliquez votre projet de manière concise et précise, en mettant en avant ses points forts et son potentiel de réussite.

  • Soyez confiant et enthousiaste. Montrez au conseiller bancaire que vous croyez en votre projet et que vous êtes déterminé à le réussir.

N'hésitez pas à poser un maximum de questions au conseiller bancaire sur les conditions de financement, les taux d'intérêt, les garanties demandées ou toute autre chose qui vous viendrait en tête.

Obtenir un accord de principe

Si le banquier est convaincu par votre projet, il vous accordera un accord de principe. Cet accord n'est pas définitif, mais il vous permet de finaliser votre projet et de rechercher d'autres financements si nécessaire.

Une fois l'accord de principe obtenu, vous devrez finaliser votre demande de prêt en fournissant l'ensemble des pièces justificatives requises et en signant le contrat de prêt professionnel.

Négocier les conditions du prêt

Une fois que vous avez obtenu un accord de principe de la banque, il est important de négocier les conditions du prêt afin d'obtenir les meilleurs termes possibles pour votre entreprise.

Vous pouvez négocier le taux d'intérêt, les frais de dossier, les durées de remboursement et les garanties exigées.

N'hésitez pas à faire valoir vos arguments et à négocier les conditions du prêt. Il est peu probable que vous obteniez toutes les conditions que vous souhaitez. Soyez prêt à faire des concessions sur certains points afin de parvenir à un accord.

Signer le contrat de prêt

Le contrat de prêt est un document juridique important qui définit les conditions du prêt : le montant emprunté, le taux d'intérêt, la durée de remboursement, les garanties et les pénalités.

Il est important de lire attentivement le contrat de prêt avant de le signer. N'hésitez pas à demander des explications à votre conseiller bancaire si vous avez des questions.

Que faire si ma demande de prêt est refusée ?

Analyser les motifs du refus

La première étape est de contacter votre banque et de demander des explications précises sur les motifs du refus. La banque est tenue de vous fournir une explication claire et concise des raisons pour lesquelles votre dossier n'a pas été retenu.

N'hésitez pas à poser des questions. Plus vous aurez d'informations, mieux vous serez en mesure de comprendre les faiblesses de votre dossier et de prendre des mesures pour les corriger.

🚫Les motifs de refus les plus courants pour un prêt professionnel sont :

  • Un apport personnel insuffisant

  • Une situation financière fragile (par exemple, des dettes importantes, un chiffre d'affaires insuffisant, etc.)

  • Un manque de garanties

  • Un plan d'affaires peu convaincant

  • Un manque d'expérience dans le secteur d'activité

Améliorer votre dossier et renouveler votre demande

Si votre demande de prêt bancaire a été refusée, ne vous découragez pas. Il est tout à fait possible d'améliorer votre dossier et de renouveler votre demande.

  1. Fournissez à la banque tous les documents justificatifs demandés.

  2. Augmenter le montant de votre apport personnel.

  3. Revoyez votre business plan.

Ne vous précipitez pas pour renouveler votre demande de prêt. Attendez que votre situation financière se soit réellement améliorée et que votre dossier soit plus solide.

Explorer d'autres solutions de financement

L'autorisation de découvert et la facilité de trésorerie

Lorsque vous ouvrez un compte professionnel, vous pouvez demander une autorisation pour des avances en compte courant. Cette solution répond à un besoin de trésorerie pour une période donnée de très courte durée (quinze jours à un mois). Leur montant, leur durée et leur taux sont déterminés préalablement entre vous et votre conseiller bancaire.

L'escompte de traite

L'escompte de traite consiste en une avance qui vous permet de disposer du montant d'une créance sans en attendre le règlement. Vous remettez la traite à votre banque pour les pros contre financement. Si la créance reste impayée à son échéance, ce sera à vous d'engager la procédure de recouvrement.

L'affacturage

L'affacturage vous permet de disposer du montant d'une créance avant l'échéance de paiement, mais contrairement à l'escompte, il garantit la créance et inclut un service de recouvrement.

Le crédit court terme de trésorerie

Le crédit court terme de trésorerie vous permet de financer vos besoins ponctuels de trésorerie dans l'attente d'une rentrée d'argent importante. Une banque qui accompagne les créations d’entreprise peut notamment vous l’accorder si votre activité est saisonnière ou pour soutenir votre activité en période creuse.

Questions fréquentes

Article mis en ligne le 02 Mai 2024

Voir aussi